L'éveil de la kundalini expérimenté par l'astrologue karmique

A propos de l'éveil de la kundalini

Je voulais donner mon point de vue car je vois beaucoup de choses fausses dites ça et là. Comme pour toute vérité spirituelle, l'homme a tôt fait de galvauder et profaner ce qui relève du sacré. Cette vérité sacrée correspondant à l'aboutissement de l'évolution spirituelle sur cette terre, si elle est remise entre les mains de psy ignorants finit par être approchée en termes de "symptomes" tandis que l'être qui a éveillé sa kundalini est en vérité libéré de toute la maladie humaine. Ce qui ne veut pas dire, puisqu'il reste incarné, qu'il est à l'abri d'un rhume ou d'une grippe !

Depuis que l'on sait que le but ultime est d'éveiller sa kundalini, on en voit beaucoup chercher cet éveil de façon artificielle en voulant forcer la porte. C'est une fausse spiritualité qui sépare la vie courante de la vie spirituelle. C'est ne pas comprendre que c'est la vie elle-même qui vous éveille ! Cela, dans sa dimension la plus profane que vous seul pourrez rendre sacrée. C'est ne pas comprendre non plus "le processus" dont parle Krishnamurti (quoi que les douleurs qu'il a ressenti laissent à entendre qu'il n'était pas sur la bonne voie) qui peut prendre plusieurs vies. Plusieurs vies sont nécessaires à la maturation spirituelle qui permettra cet éveil.

Et iil est indispensable d'admettre la réincarnation pour admettre que chacun ne nait pas au même niveau d'éveil spirituel. Nous naissons avec le bagage de nos efforts d'élévation antérieur, mais aussi la charge de nos erreurs sur laquelle il faudra revenir pour les corriger.

Au niveau astrologique, ce sont les aspects mineurs surtout qui montreront les potentialités spirituelles. Ainsi, le septile reliant ma Lune maître d'ASC à Saturne/NS montre bien mon niveau. Cet aspect de 51°, très précis, est d'autant plus remarquable connaissant la rapidité de l'évolution de l'astre lunaire. Mais c'est le grand "doigt du monde" reliant Saturne/Neptune/Venus qui parle de l'épreuve à surmonter pour éveiller vivre l'éveil de la kundalini. Voire à ce sujet l'ouvrage de Dan Rudhyar sur les figure en Y. En effet, ce serait une mauvaise compréhension de l'astrologie karmique de croire que les épreuves sont nécessairement une sanction ou une dette. Elles cachent bien souvent un enseignement spirituel qu'il importe de comprendre et sont de nature initiatique.

On ne peut pas forcer la montée de la kundalini mais chaque étape de notre évolution nous permet de développer un cakra qui correspond à un niveau de conscience et d'expérience humaine. Si vous refusez l'expérience humaine pour vous consacrer à la seule spiritualité : vous perdez l'occasion de vous développer ! Et donc d'ouvrir vos cakras... Certaines maladies récurrentes sont liées à un blocage du cakra en question et une prise de conscience du blocage suffira à mettre fin à ce symptome. Inutile de travailler à débloquer le cakra de façon énergétique, cela se fera tout seul si vous prenez conscience de ce qui n'est pas au point. Par exemple, me concernant, j'ai vécu un cycle d'angines à répétition et du jour où j'ai compris grâce à l'ouvrage sur le symbolisme du corps humain de Annick de Souzenelle que je ne laissais pas assez libre cours aux messages spirituels qui me parvenaient, alors ces angines ont disparu ! Non pas "par magie", mais alors le remède m'est enfin parvenu pour enrayer ce cycle.

A ce propos, je voulais aussi revenir sur cette idée "d'ascension" galvaudée par le new age. C'est cette montée de la kundalini le long des cakra qui est la véritable "ascension" et encore une fois : elle peut prendre plusieurs vies. Faire croire que cela vous arrivera sans efforts, juste parce que vous le voulez est une illusion et un faux enseignement.  Ce faux enseignement ne peut émaner que des initiés noirs, adeptes du tantrisme de la voie de la main gauche qui se moqueront pas mal des dégâts qu'ils peuvent faire sur votre corps énergétique si vous n'êtes pas "mûrs".

Par ailleurs, du fait de la confusion qui est ainsi semée, beaucoup, parce qu'ils vivent des expériences étranges croient qu'il s'agit d'une montée de kundalini. Déjà, si vous entendez quelqu'un parler "des" montées de kundalini vous pouvez considérer que c'est faux. Elle ne monte qu'une seule fois et c'est une transformation radicale. Toutefois,, l'homme étant un être d'énergies il peut vivre quantité de "manifestations" avant de parvenir à l'éveil réel. Il y a différentes phases d'expansion de conscience à traverser. Cela, au gré de ses rencontres dans l'astral, source d'illusions. Le corps astral étant le lieu du désir et des sentiments, il rencontrera alors des "synchronicités" qui valideront son illusion et il pourra rester ainsi piégé longtemps, surtout s'il est dans l'ego ! Nous vivons dans l'astral car comme je l'ai dit, dans l'ABC la réalité de notre monde est "psychique". On ne rencontre donc bien souvent qu'un "miroir" de notre état intérieur. L'ego aura tôt fait de valider ce miroir comme vérité ultime et s'improvsiera "gourou". Tandis qu'il n'est guère très avancé sur le chemin....

J'entends dire sur le web qu'une personne pourrait vivre un éveil de kundalini sans savoir de quoi il s'agit ! C'est impossible ! Un tel éveil ne peut survenir sans dommage qu'après l'éveil du 6ème cakra, soit celui du 3ème oeil et à ce stade l'être a un accès conscient au plan astral et est clairement relié à son maître intérieur qui lui signifie de quoi il s'agit. A ce niveau de conscience, l'être sait qu'il est dans un monde fait d'ignorants et que nulle part il ne trouvera réponse ailleurs qu'à l'intérieur de lui ! Il est pleinement autonome et n'a besoin de s'épancher sur personne ! Un tel individu ne fréquente pas les psychiatres dont il connait les solution/ poisons chimiques...

L'éveil de la kundalini correspond à la "Royauté sacrée" et à la réalisation du divin en l'être par la libération du cakra couronne qui le relie au plan divin. Cet éveil n'est pas un état mystique transitoire, il y a "un avant" et "un après", c'est un changement radical et définitif et une transformation complète de l'énergie corporelle qui est divinisée. A partir de là, et seulement à partir de là, peut se constituer le corps de lumière, corps glorieux ou merkabah. L'individu qui vit cela sort du plan humain pour accéder au plan divin et sa vision du monde est donc transformée.

Seul celui qui en est là peut prétendre avoir développé le discernement spirituel car il est sorti de la confusion du monde. Il a des "siddhis" autrement dit "pouvoir" mais il ne les manifeste pas. Ces pouvoirs n'ont rien de "sensationnel" comme ceux recherchés sur les plans inférieurs tel que le channeling qui n'est qu'un contact avec une entité de l'astral, bien souvent trompeuse. Le new age est infesté de ces entités trompeuses que l'on prend pour maître spirituel.

Les siddhis de l'authentique maître réalisé concerne le plan mondial et transpersonnel et sont donc invisibles au commun des mortels qui n'est pas "dans le secret des dieux". En outre, un maître véritable n'a rien à prouver si ce n'est à dieu car il n'est pas dans l'ego et sait le piège "des pouvoirs" comme source de karma. Rien d'apparent ne distingue le maître du commun des mortels et seule l'âme de celui qui mérite saura le reconnaître. La vérité du Christ reste entière pour l'initié : "nous leur montrerons, mais ils ne verront pas, nous leur parlerons, mais ils n'entendront pas"... En vérité rien n'est caché, mais tout reste voilé pour celui qui n'a pas encore mérité.

La plus grosse erreur que fait le chercheur spirituel est de prendre le plan astral pour le plan divin ! Il croit que tout ce qui est invisible est divin. Le vrai chemin exige de s'élever,d'ascensionner pour s'élever AU DELA du plan astral. Ce n'est que lorsque la kundalini est éveillée que l'on est sorti de ce plan source de toute illusion et lieu de la "Liila".

Avant même d'être astrologue, je suis guide spirituel et je suis née nantie d'une sagesse naturelle. L'astrologie m'a semblé être un bon moyen de diffuser cette sagesse au plus grand nombre en touchant chacun à son propre niveau d'évolution. En effet, quantité de livres de sagesse ont déjà été écrits et ils ne servent pas à grand chose si ce n'est à se gargariser de belles vérités. Ils ne servent pas à avancer sur le chemin. Seule votre expérience de vie vécue en toute conscience grâce à l'astrologie peut vous permettre d'avancer selon votre niveau.

Concernant l'astrologie et la spiritualité, il est bon de rappeler qu'elle est une des 3 sciences mères de l'ésotérisme et que l'ésotérisme est le pendant de l'exotérisme des religions. Il existe donc un ésotérisme chrétien et l'astrologie en fait partie. Bien qu'elle soit galvaudée de façon mercantile et profane, c'est une science sacrée et un chemin de sagesse. Il faut se défier de tout gourou spirituel qui ne s'est initié à aucune des sciences mères de l'ésotérisme. La seule pratique de la méditation ne suffit pas. Cela parce qu'il y a quantité de pièges mis sur le chemin du chercheur. Mon livre "La Prévision des Echéances Karmiques" est un guide pour les déjouer. Connaissant le karma, le chercheur doit constamment s'interroger à savoir s'il n'est pas dans l'erreur et être prêt à se remettre en question pour atteindre enfin "la justesse". C'est un leurre de vouloir être parfait, surtout dans la voie tantrique, la plus adaptée à l'homme occidental du XXIème siècle. Cette voie se sert du désir pour avancer dans la réalisation de soi... Vous ne devez pas tant viser à être "parfait" que de chercher à être "juste". En revanche la noblesse d'âme et l'élévation d'esprit est le condition sine qua non de l'homme non pas parfait mais vertueux.

De même, il faut se méfier d'une astrologie qui se voudrait plus "ésotérique" que l'astrologie elle-même en vous inventant des maîtres ésotériques qui ne vous serviront strictement à rien dans la guidance de votre vie. J'ai à coeur pour ma part de communiquer au niveau de conscience de chacun et de prendre chacun à son humble niveau sachant que s'il attrappe ce fil d'Ariane, alors il pourra avancer. Ce n'est pas par des concepts fumeux ou par des belles paroles qui ne feront que nourrir son mental et alimenter son ego d'une pseudo connaissance spirituelle.

Comme il est dit dans Matrix, c'est une chose de connaître le chemin, c'en est une autre de l'arpenter ! La sagesse est faite pour être mise en pratique. Sans mise pratique, aucun progrès ne peut s'accomplir. Et on voit beaucoup de bavards m'as-tu vu capables de belles paroles qu'ils ne mettent pas en pratique, ce qui aboutit à une personnalité clivée où Docteur Jeckill et mister Hide se cotoient en s'ignorant superbement l'un l'autre. De là d'ailleurs, beaucoup de déçus de la spiritualité lorsqu'ils s'approchent de ces beaux parleurs pour s'apercevoir qu'il y a loin des paroles aux actes.

Il est très difficile de cotoyer un maître véritable. Je me souviens d'élèves en cours oraux lorsque je leur ai parlé de mon éveil récent me dire : "tu es un instrument" ! Tant que des élèves parleront ainsi à un maître, sans comprendre leur projection car eux sont encore des instruments, mais pas le maître : ils ne pourront le cotoyer. Je les ai donc laissé en leur disant que mon départ faisait entièrement partie de mon enseignement...

J'en ai laissé ainsi beaucoup derrière en espérant qu'un beau jour ils comprennent l'enseignement de mon absence. Mais c'est ici que je rebondis sur le sujet de mon prochain article qui sera consacré à l'importance de la fidélité... Quoi qu'il en soit, il suffit que vous manifestiez votre arrogance pour voir le maître disparaître... Le divin fuit l'arrogance comme la peste et l'arrogant s'éloigne immanquablement du divin.

Il n'y a pas d'ego dans mes dires mais volonté de faire respecter ce qui est sacré, car sans ce respect du point de repère sacré que j'incarne, l'être aura encore beaucoup de vies à se perdre dans les illusions de l'astral... Un maître fait gagner du temps et aide à éviter les pièges. Mais encore une fois : il est difficile de cotoyer un maître authentique qui se passe volontiers de disciples s'intéressant davantage à sa propre évolution au plan divin... Cela est d'autant plus vrai qu'en 20 ans d'enseignement, j'en ai vu peu nourrir une authentique aspiration spirituelle. J'en ai vu davantage venir prendre un enseignement pour aller ensuite jouer au gourou au lieu de continuer à évoluer. C'est ainsi, chacun est libre....

Quand à la façon dont se produit réellement l'éveil de la kundalini, je ne la dirai pas sachant que ceci aura toutes les chances d'être répété et déformé par un petit malin voulant se faire passer pour un éveillé. Seul le maître peut reconnaître l'authentique de sa contre-façon. Et ce qu'il faut savoir, c'est que les forces obscures sont très habiles à singer et imiter les êtres authentiques. D'où l'importance pour le maître d'affirmer son existence pour ceux qui seront dignes. Sinon, les miroirs aux alouettes ne manquent pas pour ceux qui n'ont pas mérité d'authentique maître. C'est la loi du karma qui veut cela.

© Laurence LARZUL - 3 octobre 2013

Vous pouvez lire sur ce lien le témoignage d'un pauvre homme qui a fait une mauvaise rencontre dans l'astral et le symptome de "possession" est sans doute plus vrai que celui de la kundalini même si son expérience l'a obligé à s'ouvrir à certaines connaissances occultes pour comprendre. Ce type de mauvaise expérience peut correspondre à un karma de magicien noir qui récolte ce qu'il a semé ! http://chevaliersduchrist.over-blog.com/article-la-kundalini-118343804.html Il sera pénible le retour à la lumière....

A lire sur le sujet : 

Un commentaire

Un texte dont je ne partage pas entièrement les vues mais qui a le mérite de montrer la relation entre "le feu secret" des alchimistes, le prana et le chi. L'éveil de la kundalini correspondant en alchimie à la réalisation "du grand oeuvre". Ce qui témoigne du fait que l'ésotérisme occidental, bien que n'ayant aucune pratique du yoga n'ignorait pas l'énergie cosmique gisant en l'homme et appelée "feu" ou "serpent". Je confirme la nature du "feu", son éveil ayant provoqué de très légère brûlure sur le dos à son passage.

Je précise que je n'ai pas rencontré que le Christ sur le plan astral mais divers initiateurs de traditions diverses : tibétains, chinois, africains notamment qui ont travaillé sur mon énergie pour parvenir à cela. Le Christ est le chef d'orchestre m'ayant prévenu de la réalisation du Grand Oeuvre qui s'opérait en moi.

http://portaelucis.fr/html/textes/Prana_Kundalini.htm

 

Un livre : Kundalini et retour du Christ

 

Vous pouvez reproduire les textes de ce blog et en donner copie aux conditions suivantes :

astrologie astrologie libre arbitre astrolo astrologie karmique kundalini éveil de la kundalini

Commentaires (5)

1. Anne 12/10/2013

MERCI de votre enseignement.

2. laurence-larzul (site web) 07/10/2013

Notez à propos de courage que j'ai dans mon thème un beau Mars en Bélier aspectant quasi toutes les planètes de mon thème, cela, alors que je ne suis en rien sportive. Ce Mars est entièrement spirituel et fait de moi la "commandante en chef des armées de lumière" et il faut noter que depuis mon éveil en 1999 les consciences se sont éveillées et on voit des héros résistant surgir pour lutter contre l'emrprise des ténèbres sur l'humanité. Le vrai combat en effet est celui : DE LA CONSCIENCE. Dieu a besoin de la conscience des hommes pour s'accomplir en ce monde.

3. laurence-larzul (site web) 07/10/2013

A ce sujet je voulais aussi rappeler l'importance de sa fidélité dans la foi dans le Christ qui est une aide précieuse et efficace telle qu'il l'a promis. A ce stade, on devient soi-même un christ d'ailleurs et cette unité crée un sentiment de solitude car on a pas "d'autre" à quoi se raccrocher. Mais cette solitude est passagère, le temps de la mise à l'épreuve. Je trouve dommage dans le témoignage que j'ai mis en lien que cet homme ai perdu foi dans le christ, mais c'est un des dangers, "l'ennemi" faisant tout pour vous faire perdre la foi...

4. laurence-larzul (site web) 07/10/2013

Bonjour Marie, non, je pense qu'il s'agit davantage d'une expérience chamanique de purification/expansion. On peut vivre ces expériences sur le plan physique ou sur le plan astral. J'ai moi-même été "purifiée" par un chaman qui m'a "retournée" et soufflé dans chacun de mes organes, ce qui correspond à l'expérience chamanique de "dépeçage" qui est vécue dans l'astral et sur le corps astral. Il s'agit effectivement "d'une grâce". Avant de vivre mon éveil, tout le monde disait "elle a la grâce". C'est une étape importante car pour aller plus loin, il faut avoir la foi "chevillée au corps" et en général, on a déjà reçu tant de grâce que cela fortifie la foi. Mais la suite est un combat car il y a des prédateurs dans l'astral qui attendent l'aventurier au tournant et il faut être devenu très fort spirituellement. Je dis souvent : "souplesse et fermeté sont les mamelles de la survie" car les gardiens du seuil sont là pour faire obstacle à votre libération et il faut les affronter. Inutile de dire qu'une telle aventure dans l'inconnu nécessite beaucoup de courage et de foi...

5. Marie 07/10/2013

Je voulais vous faire part d'un extrait du livre que je lisais hier soir, qui a trait à l'éveil. Dans "Le Couple Intérieur" de Paule Salomon, rencontre avec Margo Anand :
L'expérience la plus forte dont je me souvienne s'est passée en Australie. Je me suis retrouvée dans une habitation privée avec des amis qui faisaient une recherche personnelle inspirée des enseignements chamaniques des aborigènes. Lors de ce séjour, le projet était d'entrer dans un état entre la vie et la mort. La première semaine, vous ne mangiez rien, vous ne buviez rien et vous ne deviez faire n iavoir aucune pratique spirituelle-ne pas méditer, ne pas écrire, ne pas lire, ne pas visualiser, ne pas observer sa respiration, rester dans le "non-faire" total. Une semaine entière à sentir les couches de votre ego se désintégrer. Vous pouviez vous rincer la bouche, mais sans avaler, vous ne pouviez pas boire, mais vous pouviez prendre un bain. J'ai tout suivi à la lettre ! La deuxième semaine, l'expérience continuait en buvant de l'eau et la troisième semaine l'eau était mélangée avec du jus de fruit. C'est alors qu'il m'est arrivé une expérience très profonde, au cours d'une méditation sous un arbre. Je me suis vue en homme, et j'étais assise en yab-yum autour de l'homme, en fusion avec lui. Dans cette fusion, il y eut une grande lumière qui a jailli dans tout mon corps, montant tout droit au chakra de la couronne pour aboutir au faîte de l'arbre qui s'est finalement élevé dans l'univers. C'était comme l'aboutissement de ce temps de purification, le message final. Depuis ce jour, quelque chose à changé. Pour me sentir bien dans ma peau, je n'ai plus besoin de contions extérieures, je n'ai plus besoin d'être dans un lieu particulier, dans un pays particulier, d'avoir de l'argent, d'être avec ou sans homme, d'être mariée ou pas mariée, d'avoir des parents ou pas. C'est devenu intrinsèque à moi-même. Aucun mot ne peut décrire cet état, c'est une espèce bien-être joyeux, tout simple, et pour la qualité de ce couple intérieur se traduit uniquement par cette simplicité de présence, indéfinissable et con conditionnée. Le seul signe extérieur de cet était, c'est que dans ma vie, actuellement, tout coule de source. Il y a une sorte de success beyond struggle : plus de lutte, plus de conflit avec les gens ; il n'est plus question d'imposer mon point de vue, de sentir que quelque chose n'est pas juste et qu'il faut faire mieux. J'ai l'impression d'avoir été touchée par la grâce. Et je ressens une profonde gratitude d'être qui je suis là où je suis, maintenant."

Elle ne parle pas de kundalini mais cette expérience semble bien être son émergence dans d'excellentes conditions pour Margo Anand.
Qu'en pensez-vous ?

Cordialement.

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau

© Laurence LARZUL - 2011-2012