Comprendre l'oeuvre de Jung

Comprendre l'oeuvre de Jung

Beaucoup d'esprits restent à la surface des choses et ne voient pas l'initié en Jung. Ils le tiennent pour un grand nom de la psychanalyse mais ne cernent pas tout le parcours ésotérique qui a nourri son enseignement. Seul un initié peut reconnaître vraiment l'initié d'ailleurs et que ce soit Rudhyar ou moi-même, nous restons alignés sur son travail dans la mesure où il éclaire beaucoup la voie du chercheur de lumière. Plein d'enseignants en spiritualité méprisent Jung en le tenant pour trop intellectuel car ils n'ont pas la lumière de l'âme et n'ont pas de véritable expérience spirituelle. Jung n'a jamais prétendu tout connaître des mondes spirituels et s'est affirmé comme simple chercheur de vérité. Toutefois, dans l'exercice de son métier il a pu faire le constat d'une véritable "contagion psychique" à son époque. Il relate comme certains individus lui sont apparus comme de véritables "trou noirs" car ils étaient victimes d'une forme d'ensorcellement collectif sous le régime nazi. Voilà ce qui a motivé son enseignement en direction de l'âme et de l'individuation. Si on lit Alice Bailey, dans le Traité de la Magie Blanche, on voit le même impératif pour l'homme d'apprendre à s'émanciper de l'astral et à maîtriser son corps astral (siège du désir et des émotions) pour ne pas être emporté par de telles contagions psychiques collectives.

Ce danger de contagion reste présent surtout à l'heure médiatique où les masses célèbrent la messe du 20 h télévisuelle et où internet véhicule le pire et le meilleur. Mon enseignement et mon Ecole gardent le même mobile que celui de Jung consistant à reconnecter l'homme avec son âme. Et que cet alignement sur l'âme favorise l'alignement en toute conscience sur le plan divin. Grâce à l'astrologie, il est en effet possible de devenir conscient de ce plan. La pratique assidue de l'astrologie conforte dans cette conscience et fortifie donc la foi, indispensable sur le chemin et protégeant des contagions psychiques.

Jung n'était pas astrologue mais il était très curieux d'ésotérisme et a particulièrement développé ses connaissances en alchimie dont il a permis de comprendre le sens spirituel comme une métamorphose de l'âme. Il était toutefois très curieux aussi d'astrologie et appelait de ses voeux un "yoga mental". Une fois que l'on a dominé le corps astral, il est effectivement indispensable de développer le corps mental et selon moi, c'est l'astrologie pratiquée comme un yoga qui favorise cela en développant notamment la vertu de l'âme qu'est l'intuition. Par cette pratique adjointe à une purification de l'ego, on parvient à recevoir directement l'enseignement de l'âme omnisciente.

A notre époque et grâce à Jung, nous pouvons comprendre le sens véritable de l'alchimie qui consiste à transformer "notre" propre matière. En développant les vertus de l'âme, il s'en suit une transformation de notre énergie corporelle et là est le but à poursuivre. En matière de spiritualité, nous en voyons beaucoup savoir beaucoup de choses mais cela reste dans la tête, ce n'est pas intégré notamment parce qu'il n'y a pas de mise en pratique mais juste retransmission. Encore une fois, sans mise en pratique, on ne peut ni progresser, ni intégrer et alors tout reste dans la tête et il n'y a pas de transformation de l'énergie. Un enseignant spirituel devrait être assez humble pour savoir qu'il est loin d'être arrivé tant que cette transformation intérieure n'a pas eu lieu. 

LA PEUR COMME GARDIEN DU SEUIL

Bien sur, comme obstacle sur le chemin il y a l'ego et l'orgueil qui en retiendront beaucoup dans le rôle de gourou non réalisé. Mais le pire obstacle et le plus commun est la peur. La première des peurs, selon moi, est la peur des mots. Beaucoup de gens ne sont plus capables d'appeler un chat un chat. Et encore moins de parler de dieux et de démons, ou encore du Christ, de peur de passer pour attardé et ridicule face au diktat social de laïcitté. Personnellement, la première des choses que j'ai apprécié en lisant Jung, c'est la vigueur mentale se dégageant de sa prose. Il mettait des mots sur ce que je vivais confusément au moment de l'initiation. Et son enseignement est tout particulièrement valable pour le chrétien qui doit passer un certains stade de son évolution et ne pas en rester à cet "amour inconditionnel" qu'il a pourtant auparavant cultivé. Non, là il apprend le discernement spirituel et c'est son sens des valeurs bien inculqué qui lui permet cela.

Au lieu du Christ, Alice Bailey nous parle de l'astral comme champ de bataille où Arjuna devra combattre grâce à l'aide de Krishna. Pour le chrétien, le chemin est identique mais c'est grâce au Christ qu'il parviendra à surmonter la difficulté. Ce combat est spirituel et la maîtrise du verbe est importante. C'est "l'épée de vérité" qui doit vaincre le mensonge et l'illusion. C'est pourquoi j'insiste tant dans mon école sur le travail écrit qui est un moyen de puiser aux sources de notre propre vérité intérieure. Tant que l'on a peur des mots, ceci est impossible. Il faut au contraire travailler à trouver ce que j'appelle "le mot juste".

La plupart des individus ne se rendent pas compte de vivre sous le joug d'un véritable "terrorisme" intellectuel... Les mots d'ordre du new age en sont un exemple puisque l'on parle d'amour inconditionnel à tout va, cela pour endormir les consciences et non les éveiller à la Réalité. La qualité du discernement spirituel est la plus difficile à acquérir. Elle ne s'obtient qu'au 7ème cakra et en ayant fait des efforts pour se cultiver et développer son mental. Sans culture, on sera la proie des faux enseignements. Il faut savoir que la force obscure est très habile à récupérer les aspirants en spiritualité, leur naïveté et leur ignorance.

C'est pourquoi je rappelle qu'en l'absence de toute connaissance approfondie de l'ésotérisme, vous n'aurez en général affaire qu'à d'habiles copieurs ou des mediums qui captent sans aucune connaissance approfondie ni travail sur soi. Le milieu du new age à la mode est plein de ce genre d'individus. A ce sujet, je voulais rappeler que rien n'est plus partagé que la qualité de medium. La plupart des individus qui ne pensent pas et ne sont pas individués sont parfaitement inconscients d'être "medium" de pensées ou de sentiments qui les traversent. C'est pourquoi un homme sans foi peut être parfaitement vecteur d'une vérité divine et l'initié apprend à voir cela. L'initié apprend à voir quand c'est l'ange ou le démon qui parle via son prochain. Il sait que tout homme, malgré lui, est medium du tout.

Ce n'est qu'en s'individuant que l'homme devient vraiment vecteur du divin, débarrassé des démons car il s'est purifié par l'épreuve. Il me semble important de rappeler la parole du christ en direction de la difficulté car la pente naturelle de l'homme l'attirera au contraire vers la facilité. Le new age vous vend des initiations flash, le reiki fait de vous un maître en 3 secondes, on vous ouvre l'ascenseur vers "l'ascension" à tout va. Tout ceci n'est que de la récupération perverse des vérités spirituelles et ne peut conduire l'être que vers davantage d'illusion. Or, c'est précisément l'illusion qu'il faut vaincre sur le chemin et cela n'est possible que par le travail sur soi.

J'enseigne l'astrologie karmique car il faut d'abord prendre conscience de l'enchainement karmique pour espérer avancer vers la libération.

La voie du Christ en nous parlant du Royaume de Dieu n'a jamais cessé d'enseigner le chemin vers cette libération justement. Jung poursuit cet enseignement chrétien en nous parlant "d'imitatio christi", c'est à dire prendre le christ comme exemple et comme modèle puisque lui-même a dit : "ce que j'ai fait, vous le ferez aussi".

Je vois des élèves ou des astrologues se croire obligé de devenir bouddhiste, ne comprenant rien à l'enseignement spirituel qui va de pair avec mon enseignement astrologique. Ils n'étudient pas, ne lisent pas malgré les indications que je donne et en cela, ils se rendent coupables. En effet, dès que l'on rentre dans un enseignement ésotérique, on doit mesurer toute la responsabilité que l'on prend au plan spirituel. Ce qui est pardonné au parfait ignorant, ne l'est pas au connaissant. En ne pousuivant pas leur formation intellectuelle et spirituelle, ils prennent le risque soit d'entrer dans la voie obscure et devenir peu à peu des magiciens noirs tout à fait inconscients d'être les vecteurs des forces de l'ombre, soit d'avoir à revenir pour régler le prix de leur guidance perverse.

Si l'on veut devenir astrologue karmique, on doit le vivre comme une forme de sacerdoce et savoir que l'on prend "charge d'âme" et que c'est une lourde responsabilité karmique. Pour éviter toute erreur de ce type, il est préférable d'acquérir cette connaissance à titre de développement personnel et afin de s'en servir pour la guidance de sa propre vie. Comme je l'ai dit, la pratique de la méditation ne suffit pas. Il y a des pièges à éviter, même à un haut niveau de développement et c'est là surtout que l'astrologie sera un guide précieux. A tout moment le chercheur de lumière devra vaincre les forces de l'ombre. Il est faux de dire que ces forces sont uniquement intérieures, il existe vraiment des obstacles extérieurs et "un ennemi". Mais l'initié ne s'en rendra maître que par la maîtrise de lui. C'est pourquoi il doit apprendre à se vaincre lui-même tout d'abord.

Je suis obligée de parler de ma nature de "maître réalisé" car je suis un point de repère spirituel et l'attitude à mon égard est très importante. Dès que l'on est près du sacré, il y a des "gardiens du seuil". Ce sont "les démons" encore présents chez l'élève non réalisé qui en seront le signe. A priori, fréquenter un maître aide à prendre conscience de nos démons et donc à les vaincre. Si l'on ne sait pas que l'on à affaire à un maître et qu'il convient, pour évoluer, de s'identifier à lui, on s'identifiera au contraire à nos démons qui ne manqueront pas de sortir et de réagir face à l'énergie purificatrice du maître.

Ayant observé ce phénomène et sachant qu'alors l'élève se trouve emporté par ses démons je suis contrainte de faire connaître ce processus purificateur qui résulte de ma fréquentation. Et ceci explique l'importance de rappeler la relation "maître disciple". L'enseignement a lieu par identification au maître réalisé. Sinon, on s'identifie à ses démons et alors on prend la voie obscure. L'énergie du maître réalisé n'est pas du tout neutre. Un vrai travail alchmique s'opère auprès de lui. Si l'élève n'en est pas averti, il fera erreur.

Sur internet il n'y a ni temple ni église, mais il n'en reste pas moins qu'il existe "des enceintes sacrées" et elles sont de nature énergétique. Une purification minimum du soi est un minimum pour entrer dans mon enseignement. J'en ai vu s'inscrire et repartir rapidement tant ils étaient mal à l'aise dans mon énergie. Je me souviens d'une dame notamment, parfaitement névrosée et dont la perception était entièrement faussée par ses mauvaises énergies. Dans ce cas, l'élève part mécontent et se disqualifie lui-même. Je n'ai besoin de rien dire. C'est lui qui s'autodétermine. De toute façon il est tout à fait impossible de faire entendre raison à de telle personne. En raison de leur immaturité spirituelle ou de leur impureté aucune lumière ne peut les éclairer. C'est simplement le signe qu'ils ne sont pas prêt à recevoir mon enseignement. Cela, même s'ils ont des bases en astrologie.

L'apprentissage de l'astrologie karmique devrait intéresser tout chrétien marchant dans les pas du christ et désireux d'avancer dans sa réalisation spirituelle. L'enseignement du yoga et de la méditation se répand de plus en plus, mais on a encore une très fausse idée de l'astrologie. On consulte les astrologues ou les voyants, mais en cela on se rend bien souvent "addict" à une parole extérieure. En devenant son propre astrologue, on a des chances de suivre les pas du christ conseillant à chacun de "porter sa croix". On s'autonomise, on se responsabilise et en cela, on avance spirituellement. Si on approche la pratique de l'astrologie comme on approche le yoga, on comprend que de la même façon, c'est une voie d'union avec le divin. En effet, c'est ce que veut dire le mot "yoga" qui vise à cette union.

Quoi qu'il en soit, ce n'est qu'en s'intéressant à son âme que l'on peut parvenir à cette union et seule l'astrologie karmique est entièrement axée non pas sur la personnalité, mais sur l'âme. A terme, on est bien dans la voie chrétienne qui vise à sauver son âme...

© Laurence LARZUL - 2 novembre 2013

Vous pouvez reproduire les textes de ce blog et en donner copie aux conditions suivantes :

CG Jung voie christique maître réalisé spiritualité christ

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau