Origine de Noël Sources du christianisme Manuscrits de Nag Hammadi Mithraïsme Cultes solaires religion sumérienne chaldéens rois mages Saturne Saturnales LE MILIEU DU CIEL, ECOLE D'ASTROLOGIE DE LAURENCE LARZUL

  Hiver 2017, ou les saturnales du divin Saturne

Hiver 2017, ou les saturnales du divin Saturne

 

O soleil invaincu

Reprends ta course spiralée

Sur l'attelage étoilé

Où sillonne ta vague

A l'assaut de la voie lactée

Sur l'arc sagitalle...

 

Que ces neuves saturnales

augurent du retour de l'âge d'or

Tandis que Saturne

dès l'aube matinale

de ces heures sacrées

se hisse jusqu'au trône

pour lui préparé

de la croix cardinale.

 

Depuis la cîme du zodiaque

entré par la porte des dieux,

répand sur nous sérénité,

justice et paix

Et que toutes colonnes

vers toi érigées

S'arquent en voûtes étoilées

semant en nos cieux des étincelles

de joies, de grâce et de félicités.

 

Et qu'ainsi redressé

En ce monde inversé

Sur le joli miroir

de la Lune Noire

Surgisse le reflet de notre perfection

oubliée en tes vestiges

Qu'elle brille enfin de tout son prestige !

 

Que par ton oracle

arrive sur nous, ton miracle

ouvrant la nouvelle année

d'une lune bien pleine et ronde

accouchant de jours parfaits

réalignés sur notre vraie destinée

SOLAIRE... Où de toute misère

nous serons relevés depuis le 2

de la dualité.

 

De deux à dieux... Adieux aux dieux

Du deux fait un de l'un fait deux

sortons par le haut 

de toute croix et crises

Survolons paradis et paradoxes

en voie vers le prochain equinoxe

car, les nuits égalent les jours

lorsqu'il s'agit d'AMOUR.

 

J'ai embrasé tes nuits

des feux de mon amour

fait chanté ton silence

au rythme de ma danse...

 

Relevé de la chute,

réarpente la voie

jusqu'à la cîme ensevelie

visée des sages d'antan...

Que se creuse l'abîme

sous le faux pas,

que se taisent les "faut pas"

Afin que tous reviennent

à ta loi...

 

Deux mille dit huit, allongé sur l'infini...

Esclaves libérés donnant ordre aux maîtres

de redessiner le plan parfait...

Pl 2 1 18

 

Il est temps de faucher la récolte

il est temps d'annuler la révolte.

 

Laurence Larzul "In : "Ainsi parlait Isis à Seth"- le 25 décembre 2017

 

https://fr.wikipedia.org/wiki/Saturnales

 

COMMENTAIRE DE L'ASTROLOGUE SUR CE QUI SE DIT SUR LE WEB

A l'heure où l'on constate les "revendications identitaires" des religions, qu'elles soient catholiques ou islamiques, il est bon de rappeler que ce sont eux, les officiants de nos religions dites "patriarcales" qui ont décrété "païennes" les traditions les ayant précédés et ce : de façon arbitraire. En tant qu'astrologue, je me référe donc à la première des religions de Sumer où astronomes et prêtres ne faisaient qu'un. A présent l'on sait que la Bible est un plagiat de certains textes sumériens ayant substitué un "dieu mâle" à une Déesse (cf "le Mensonge Universel" de Pierre Jovanovic). Il est donc bon de revenir à nos sources. Il faut savoir en effet que Abraham était né à Ur, une des cités de Mésopomatie où est née l'astrologie. En outre, que voudrait dire sinon la symbolique des "rois mages" ayant anticipé la naissance du Christ sur la base de leur connaissance des planètes ? Dans la Bible, on parle "des Chaldéens" qui étaient tenants de cette connaissance à l'époque. Dans le christianisme orthodoxe, on fait la part belle à cette fête des rois du 6 janvier...

 

Bien des vidéos revenant aux sources du christianisme, révèlent actuellement en effet le modèle "solaire" sur lequel s'est fondé la religion chrétienne et l'on sait que la culte de Mithra était dominant dans le bassin médittéranéen avant que la religion chrétienne catholique l'emporte, par faits d'armes et de conquêtes, il faut le rappeler à ceux qui croient que seul l'islam s'est imposé par faits guerriers.

 

En quoi serait-il "mal" de se référer à la symbolique des astres sachant leur course dans les cieux éternels et être donc un "référant" fiable quant à une "divinité éternelle" dominant la destinée des hommes ? N'y a-t'il pas "en soi" un certain vice de la part de ces religions révérant "Un Dieu Créateur" mais niant que, dans son infini bonté, ce Dieu a laissé aux hommes une Connaissance, l'Astrologie, permettant de mieux le comprendre en s'initiant à "ses décrets". S'il existe un "Dieu Créateur", celui-ci a créé : le ciel et la terre, et par conséquent,

les planètes.

Il me semble qu'à notre époque "moderne" il serait un bienfait au contraire de reconnaître l'astrologie comme la science divine qu'elle est, donnée aux hommes pour se guider dans l'existence en respectant l'oeuvre divine du Créateur, laquelle s'exprime par le jeu des planètes dont il est le chef d'orchestre en relation "au vivant" qu'il anime.

Nier que nous vivons sous des cieux -ou cléments ou rigoureux- est la source d'une religion mortifère qui ne se relie pas à Dieu et à sa Création, mais aux hommes et aux livres qu'ils ont écrit. Tel est le point de vue de l'astrologue conscient des Traditions dont nous sommes héritiers. Là est de mon point de vue la véritable "ignorance" déplorée par le dieu d'une bible moult fois écrite et réinterprétée.

Et nous sommes à l'heure où "les vaincus" peuvent réécrire l'histoire de façon plus conforme à "La Vérité" que celle que veulent nous imposer les impérialistes et les gagnants des guerres passées, ceci : afin de ne plus les reproduire !

Par delà les religions instituées, n'y a-t'il pas un consensus possible entre les hommes en admettant que nous vivons tous sous un même ciel ? N'est-ce pas là un point de vue réellement "universel", se référant à un univers visible et manifeste ? Un astrologue ne peut nier leur influence sur la destinée des hommes puisqu'il le vérifie constamment par sa pratique. Ainsi peut-il communiquer "Une Vérité" plus authentique en matière de religion sans traiter de "païen" celui qui se conforme à l'ordre divin des planètes et du zodiaque. Cela, alors qu'il sait ce que le commun ignore, à savoir : que ce sont les planètes qui décident de ses pas sur cette terre et de son chemin (cf : les 144 voies de la carte astrale révélée par les noeuds lunaires). N'est-ce pas "en soi" une déconnexion de la source que de nier un fait réel à savoir : l'influence des planètes sur le cours du vivant que ce soit par les saisons, les marées, etc. L'homme de la rue peut-il ignorer que nos calendriers d'origine romaine ne font que reprendre le nom des planètes ?Tandis que ceci est : visible et manifeste comme l'évocation d'un plan "supérieur" dominant la vie humaine. Par ailleurs, la Grèce nous a enseigné l'existence de héros, de demi-dieu : un "demi-dieu" serait-il forcément la négation d'un Dieu Eternel ? Ou bien l'espérance donnée à l'homme de pouvoir rejoindre les régions divines au terme de son évolution vers l'Un ? Pour les grecs, "cosmos" voulait dire : ordre. Ne pas respecter "cet ordre cosmique" ne génère-t'il pas "le chaos" ? Que ce soit en l'homme ou à l'extérieur ? Les chrétiens authentiques n'ont pas toujours nié l'importance de la connaissance astrologique, en témoignent les nombreuses églises et cathédrales en France reprenant la symbolique du zodiaque.

Les manuscrits de Nag Hamadi découverts dans les années 40 ont rappelé la croyance des premiers gnostiques chrétiens en la réincarnation dont il est dit que ce sont les archontes qui en décidaient. Avec l'astrologie karmique, revenant à cette authentique spiritualité intégrant la réincarnation, nous revenons en réalité : aux fondements de l'authentique religion. Voilà pourquoi il m'arrive de dire que j'ai écrit "VOTRE" Bible... Et non celle, commune, ne respectant pas l'individualité de chacun comme "enfant de dieu" mais tentant d'asservir les hommes à un même credo : celui qu'ils ont érigé en dogme, mentant notamment sur le sujet de la réincarnation, idée universelle.

 

 

Traiter "d'hérétique" ou de "Païens", persécuter ceux qui détiennent et préservent la connaissance authentique et antique transmise de générations en générations : là est l'oeuvre "du mal" qu'ont fait les religions... Ce qui conduit les hommes à la guerre, la division et la folie, plutôt qu'à la sagesse...

Il faut admettre que l'astrologie n'a jamais plu aux tyrans désireux d'imposer leur folle domination aux hommes, elle n'a de tous temps séduit que les sages respectueux de la Création Divine et de son ordre cosmique...

 

Le "miracle divin", est donc de mon point de vue c'est qu'elle soit parvenue jusqu'aux hommes du XXIème siècle, malgré ses nombreux ennemis historiques, même si sa forme dévoyée et commerciale ignore ses origines sacrées et spirituelles.

 

Laurence Larzul - le 28 décembre 2017

////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////

En savoir plus et télécharger sur ce lien  "les manuscrits de Nag Hammadi" : mon école étant jungienne, nous ne nous étonnons pas de constater que la fondation Jung de Zurich fut un des premiers acquéreurs des manuscrits en vue de les offrir à C.G. Jung 

Un universitaire historien canadien, Serge Cazelais, spécialiste des textes anciens nous fait un petit compte rendu de lecture des textes gnostiques de Nag Hammadi. Mais n'étant pas un spécialiste de spiritualité, il a l'air de dire que c'est volontairement que l'on se réincarne. Or, ce n'est pas le cas. Il y a "obligation" à se réincarner jusqu'à ce que notre évolution personnelle soit suffisante pour être "libéré". Et c'est l'éveil de la kundalini qui signe le moment où l'on est libéré de la réincarnation car on a parfait son expérience sur ce plan. Que les "archontes" soient matérialistes, je lui laisse ce "jugement".

 

 
Commentaires (1)

1. DARRAS Elisabeth 28/12/2017

Merci pour votre enseignement constant Laurence.

Et que ceux qui ont des oreilles l'entendent...

Je vous souhaite une très belle année 2018.

Elisabeth

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau

© Laurence LARZUL - 2011-2012