JEAN LUC DELARUE OU LE TRANSIT IMPITOYABLE DE PLUTON

JEAN LUC DELARUE OU LE TRANSIT IMPITOYABLE DE PLUTON

 

jean-luc-delarue-1.jpg

 

Cancer ascendant Capricorne, le thème de Jean Luc Delarue est intéressant pour l'astrologue karmique puisque l'on trouve une configuraiton assez rare, à savoir une Pleine Lune sur l'axe des noeuds lunaires. Un cas d'école où jean Luc semble être allé de l'avant en direction de son Noeud Nord où l'on trouve une belle conjonction Soleil/Mercure lui permettant de briller par sa verve jusqu'à devenir l'animateur vedette que nous avons connu. Toutefois, à l'opposé de cette conjonction au Noeud Nord en Cancer et en maison VI lui demandant de s'investir de façon quotidienne dans le travail, nous avions une Lune en XII au NS qui pour beaucoup sera passée inaperçue. Cette Lune, à l'inverse, lui aurait demandé de respecter des plages de repos et de retraite, de s'éloigner des feux de la rampe pour se consacrer à une famille, une vie plus intime et moins trépidante.

 

Jean Luc serait resté simple animateur vedette si son Saturne maître d'ascendant en II n'avait eu des exigences matérielles plus importantes, servi par un Jupiter en Taureau lui promettant une certaine prospérité matérielle. Voilà une "carotte" qui n'a rendu notre Cancer que plus capricornien, nourrissant des ambitions qui l'ont fait revenir quelque peu en arrière au plan karmique puisque réveillant les ambitions déjà nourries dans ses vies passées montrant une certaine élévation sociale avec son Neptune en maison X rétrograde. Ce Neptune rétrograde est sans doute à l'origine de cette aura d'humaniste qui le faisait exceller dans l'approche compassionnelle, mais il stipulait aussi une tendance aux addictions, renforçant les faiblesses d'une Lune en XII, elle aussi sujette aux dépendances toxiques. Nous avons donc connu un Jean Luc Delarue passablement "work addict" mutlipliant les activité de nature à faire prospérer sa société de production Réservoir Prod, mais nous ignorions l'autre addidction, celle de la cocaïne qui lui permettait de "carburer" au plan professionnel.

 

Son personnage, sa "persona" de l'ascendant Capricorne ne nous présentait qu'un jeune homme s'apparentant au gendre idéal qui allait favoriser sa popularité en accord avec son Soleil en Cancer en VI, proche des gens et de leurs préoccupations. Toutefois, sa Lune régent karmique était au NS en maison XII, le ramenant secrètement à de vieux démons et à nourrir des besoins de rassurance passant par des substances toxiques. Nous verrons plus loin que le moment où cette Lune sera transitée par Pluton signera le début de sa fin, ce d'autant plus que ce faisant, Pluton s'opposera au Soleil. Les deux luminaires seront rongés par l'ombre plutonienne.

 

Il est difficile en astrologie de poser des pronostics de nature trop "fatale" mais ici, connaissant les habitudes toxiques de Jean Luc Delarue, ce transit s'est avéré tout bonnement dévastateur, tant pour sa carrière que pour sa santé donnant malheureusement raison à une astrologie des plus "déterministes".

 

Observant le thème de Jean Luc Delarue au plan karmique, nous pouvions toutefois nous dire qu'il était bel et bien allé vers son Noeud Nord en VI exigeant de lui un investissement dans la sphère socio-professionnelle, mais son Neptune Régent karmique du NS et rétrograde en X pouvait laisser craindre une fuite dans les responsabilités sociales. Ce d'autant que les appétits matériels de son autre régent karmique du NS, Saturne en maison II se montraient exigeants quant au train de vie et aux retombées matérielles de son activité. Ainsi, durant toute la première moitié de sa vie, il s'est entièrement consacré à sa réussite sociale, la vie amoureuse semblant en arrière plan comme ce peut-être le cas avec une Venus rétrograde qui peut négliger la vie du coeur. Batisseur, constructif, il semblait réussir tout ce qu'il touchait et cela, avec un humanisme qui le rendait très populaire. Mais il semble que la vie privée, elle, était plus houleuse. C'est en février 2007 qu'un premier scandale abîmera cette belle image de gendre idéal lorsqu'il agressera la personnel d'un avion, visiblement sous l'emprise de la boisson mais aussi de médicament.

 

A cette époque, Pluton fin Sagittaire ne fait qu'approcher sa Lune et son NS... Le Noeud sud passe sur son Pluton toutefois, faisant écho à l' arrivée de Pluton au NS. A 4° d'orbe du transit exact, on peut considérer que le transit de Pluton est déjà actif et ne fait qu'ouvrir sa période de descente en enfer qui durera jusqu'à son décès récent. Il y a donc lors de l'épisode de l'avion un écho entre le NS passant sur son Pluton et l'arrivée de Pluton à son NS. Citons mon ouvrage, "La Prévision des Echéances Karmiques" à propos de ce transit de Pluton au Noeud Sud "Pluton avançant lentement dans le zodiaque, tout le monde n'est pas appelé à vivre un tel passage plutonien. Il doit donc être interprété en fonction des indices karmiques décelées dans le thème du natif. Il peut entraîner la retrouvaille karmique de gens avec lesquels nous avons vécu de situations extrêmes, dangereuses ou expérimenté la tyrannie d'instincts destructeurs et malsains ayant provoqué notre perte antérieurement. Pluton réactualise toutes les emprises auxquelles on avait pas su résister, toute les haines, énergies et émotions non transformées au bénéfice de l'évolution de l'être... Négativement, il faudra payer le prix d'un relâchement des instincts, sexuels en particulier. Ce peut être le choc en retour de pratiques de magie noire antérieures ou d'un instinct de puissance incontrôlé et meurtier....Il faudra parfois accepter la réalité d'une justice implacable qui va remettre "les compteurs karmiques" à zero. SInon la haine, la rancoeur, l'esprit de revanche et la négativité ne feraient que nous enliser plus encore dans l'autodestruction." Le fait est que le personnage violent et arrogant qui est apparu à cette occasion était aux antipodes de l'image que nous avions du présentateur aimé et manifestait un personnage bien plus noir et destructeur. Le fait qu'il ait été sous l'emprise de la boisson de le disculpant pas d'un comportement des plus répréhensibles, mais écornant encore davantage l'image lisse du gendre idéal...

 

Rétrospectivement, on peut dire que cet événement ne sera que le signe annonciateur de son déclin... Il est vrai qu'outre le transit de Pluton au Noeud Sud, la période ne l'épargnera pas en matière de transits très délicats et de nature à aggraver encore sa situation. Ainsi, en janvier 2008, un redressement de l'URSSAF ne l'épargnera pas, tandis qu'il se fera piéger par un faux témoin dans son émission. Pluton est arrivé pile sur sa Lune. Toujours sous ce transit, il annonce la fin de la relation avec la mère de son fils né en 2006. L'amour lui sourira à nouveau début 2011, mais pour un bonheur éphémère puisque en novembre 2011, il apprend son Cancer de l'estomac après avoir été hospitalisé d'urgence qui à une occlusion intestinale. Là encore, on voit bien le passage mortifère de Pluton sur sa Lune, astre régissant précisément l'estomac ! Mais il faut y voir aussi l'effet du transit de Pluton au NS en XII puisque c'est ce qu'annonce "La Prévision des Echéances Karmiques" que nous citons à nouveau : "Une maladie karmique peut se déclencher de manière implacable, obligeant à régler une dette antérieure liée à des pratique occultes".Bien sûr, dans cette vie on ne peut qu'imputer cette maladie à son usage excessif de la cocaïne, mais l'étude karmique du thème de Jean Luc Delarue montre qu'il avait pu atteindre un haut niveau dans des pratiques mystiques et magiques ce qui rend probable cette dette karmique, d'autant que dans cette vie, il n'a su endiguer ses tendances autodestructrices malgré les apparences trompeuses.

 

C'est en septembre 2010 qu'il sera mis à pied au plan professionnel tandis qu'il vient d'être impliqué dans un trafic de cocaïne en tant que gros consommateurs puisqu'il dépensait des milliers d'euros par mois pour cette conscommation. Il créera, après un méa culpa public une fondation d'entreprise pour lutter contre les dépendances toxiques, mais les astres semblent fâchés avec lui puisqu'il doit encaisser l'aspect malveillant de Pluton, Saturne et Jupiter à son opposition Lune/Soleil. Autant dire que ce coup de massue planétaire ne pouvait que retentir sur son état de santé, la pleine lune de son thème étant de plus dans l'axe VI/XII : celui de la santé.

 

Il faudra donc un an pour qu'il somatise et que son cancer se déclare, malgré l'embellie de sa vie sentimentale puisque le mariage prévu aura bien lieu en mai 2012, à la faveur et sous la bénédiction du transit de Neptune à cette même opposition natale mais qui ne sera pas suffisante pour le sauver. Nous apprenons son décès le 23 août 2012. Pluton, après avoir longtemps transité sur sa Lune au NS à l'opposé du Soleil arrive sur son ascendant en Capricorne tout en formant un carré à Uranus en mondial... Il est temps pour lui de quitter ce monde.

 

Nous aimerions une astrologie moins déterminante et déterministe mais cet exemple nous prouve malheureusement, une fois de plus que, déclassé ou pas, Pluton a des effets destructeurs et dévastateurs. Il est question avec lui de se "fransformer" et voilà bien pourquoi l'astrologie karmique est une astrologie d'évolution qui exige du consultant un travail sur lui pour échapper aux conséquences karmiques de ses erreurs. Jean Luc Delarue est mort jeune et n'aura même pas vraiment profité du beau patrimoine qu'il a accumulé. Cette vie écourtée, a coup sûr, aurait pu être prolongée s'il avait su travailler sur lui en ce sens et mieux en accord avec les exigences de cette Lune au NS au lieu de ne faire que se projeter dans l'arène sociale. Des choix auraient du être fait à un moment donné de sa vie, mais sa nature addictive a préféré se noyer d'activités quitte à carburer grâce à un produit néfaste à sa santé. Il n'est pas le seul, mais il fait exemple à tout point de vue sur le chemin à ne pas suivre...

 

© Laurence LARZUL - le 23 septembre 2012

 

Pour commander "La Prévision des Echéances Karmiques" : cliquez

Pour commander "Les 144 voies du Thème Astral Révélées par les Noeuds Lunaires" : cliquez

Vous pouvez reproduire les textes de ce blog et en donner copie aux conditions suivantes :

Commentaires (7)

Claudine
  • 1. Claudine | 15/02/2013
Bonjour,
Votre livre "La prévision des échéances karmiques" n'pas très facile à lire, non du fait d'un contenu toujours aussi intéressant, mais du fait tout à fait physique de la manière dont le livre est relié, manière qui rend son ouverture limitée et par conséquent la fin des paragraphes des pages paires et le début des paragraphes des pages impaires sont un peu masquées.
Par ailleurs, il me semble que les planètes progressées nous renseignent sur l'évolution intérieure de la personne. J'étudie, dans cette optique, évidemment plus particulièrement la Lune - qui se déplace rapidement. Viennent ensuite le Soleil, notamment quand il change de Signe ou de Maison, Mercure, Vénus et Mars. Les autres se déplacent peu et sont intéressantes dans la mesure où les planètes personnelles viennent les aspecter dans leur déplacement.
Bonne journée.
laurence-larzul
  • 2. laurence-larzul (site web) | 25/09/2012
Oui, bien sûr, c'est ce type de constat qui mène à pousser plus loin l'interrogation jusqu'à l'astrologie karmique et ensuite, à considérer qu'il existe aussi des karmas collectifs
laurence-larzul
  • 3. laurence-larzul (site web) | 25/09/2012
Je confirme Patrick de par mes propres observations que l'on peut mourir sous de très bons transits et qu'il est presque plus facile de voir la mort dans le thème de l'entourage que dans celui de la personne concernée... Si l'entourage semble "affligé" par des transits de Saturne on peut craindre que l'échéance soit venue, mais là encore, cette même affliction de Saturne peut signifier un passage attristant sans pronostiquer à coup sûr une mort.
Patrick-Louis VINCENT
  • 4. Patrick-Louis VINCENT | 25/09/2012
Petit ajout. Tout le monde sait que, chaque jour, des dizaines, voir des centaines de personnes meurent en Syrie, qu'elles appartiennent à un camp ou à l'autre, qu'elles soient des soldats ou des civils. Je suis bien certain que tous ces gens n'ont pas des configurations mortifères touchant leur thème de naissance. Idem pour les 40 000 morts de Fukushima ou les 300 000 morts du tremblement de terre de Port-au-Prince, morts tous le même jour.
Je ne suis pas un spécialiste de l'astrologie karmique, mais il me semble qu'une recherche devrait être faite en ce sens. Car, si les morts de Syrie peuvent être attribués à la seule volonté de puissance des hommes, et ceux de Fukushima à l'erreur humaine d'appréciation des risques, ceux de Haïti semblent tout devoir aux caprices de la nature, engendrant une sorte de fatalité. Cette fatalité peut-elle être due au karma des peuples ? C'est possible ! mais peut-on le prouver ?
Patrick-Louis VINCENT
  • 5. Patrick-Louis VINCENT | 25/09/2012
Merci Laurence de m'avoir répondu. Je suis bien d'accord pour dire, comme vous, que le pire n'est jamais certain, si tant est que l'on considère la mort comme étant le pire ; bien souvent, elle est plutôt une délivrance.
Pour avoir pas mal travaillé sur des années de décès, j'ai souvent constaté que les pires configurations n'engendrent pas nécessairement la mort, et que, plus le temps passe, moins il est nécessaire que les configurations soient mauvaises et brutales.
Mon message d'ailleurs n'était qu'une étude a posteriori ; je me serais bien gardé de faire le moindre pronostic a priori.
Bien cordialement et bon courage pour la suite.
laurence-larzul
  • 6. laurence-larzul (site web) | 25/09/2012
Bonjour Patrick-Louis, vos recherches fouillées tendraient à prouver un déterminisme à l'aide des outils de la tradition, mais pour ma part, même si la période était resté très critique, je reste convaincue qu'il n'y a pas une date précise pour un décès... Des "zones dangereuses" à traverser et à surmonter, oui. Donc ce que vous dites est intéressant, mais j'ai abandonné de longue date l'étude des profections par exemple qui n'apportent rien de plus. Ici, on voit bien par les seuls transits et par la logique karmique qu'il y avait danger pour la vie et c'est le résultat des actes destructeurs du passé qui s'accomplit dans cette échéance car il n'y a pas eu évolution pour empêcher cela...
Patrick-Louis VINCENT
  • 7. Patrick-Louis VINCENT | 25/09/2012
Bonjour Laurence. Effectivement le passage de Pluton sur la Lune de naissance, puis sur l'ascendant, semble déterminant. Le processus mortifère est enclenché lors du passage sur la Lune et déclenché lors du passage sur l'ascendant natal. D'ailleurs, je pense qu'il conviendrait de corriger légèrement l'heure de naissance de 2 mn, en la situant à 21h13 (20h13 TU), ce qui place l'ascendant natal à 8 Capricorne. Dans ce cas le transit de Pluton se fait exactement sur l'ascendant natal.

D'autre part, dans le cadre d'une astrologie traditionnelle, les directions secondaires et les directions symboliques sont intéressantes à regarder. Les directions secondaires, au moment de l'anniversaire, indiquent un ascendant secondaire à 21 Poissons. Cet ascendant est dans un terme de Mars. Mars, selon la tradition, devient le diviseur, un point déterminant pendant toute la période du terme. Mars secondaire est à 8 Cancer, soit sur le point diamétralement opposé à l'ascendant natal, ce point, très dangereux, que d'aucun appelle le Point de la Mort, par opposition à l'ascendant, Point de la Vie. Voilà pour la détermination. Bien sûr, cette seule configuration n'est pas suffisante pour affirmer qu'il y aura mort dans l'année, mais elle est suffisamment grave pour craindre le pire. J'ajoute que, dans la RS annuelle, Mars est maître de VIII en I (la mort qui va vers le sujet), ce qui est élément supplémentaire au jugement.

Dans les directions symboliques, l'on voit une autre configuration touchant les forces de vie. Neptune, planète dominante dans le thème natal, puisque au plus haut dans le ciel, arrive, au moment de la mort, à l'opposition partile du Soleil (3 Capricorne / 3 Cancer), après avoir transité, les deux dernières années, la Lune et le NS radix. Les organes vitaux ont donc été détruits par ce Neptune maléfique à la naissance, arrivant à un point de non retour lorsqu'il atteint le Soleil, maître de VIII natal.

Encore un mot sur la RS 2012. Dans le thème de naissance, l'on voit que le sujet est né sous une conjonction Uranus/Pluton en VIII. Le sujet est donc sensible au cycle Uranus/Pluton. Or, 2012, c'est l'année du carré Uranus/Pluton, une phase très critique de la conjonction natale. La RS 2012 montre un double carré, dont Uranus est Apex, formé de Pluton et Ascendant natal à 8 Capricorne, Uranus 8 Bélier, et Mars secondaire 8 Cancer (parlé plus haut). Ce double carré est particulièrement nocif pour le sujet, car il a 48 ans, et que l'ascendant profecté revient à sa position natale, comme tous les 12 ans. L'ascendant profecté, qui agit comme ascendant de l'année, est donc touché par les 3 planètes, Pluton, Uranus et Mars. Redoutable !

Patrick-Louis VINCENT

Ajouter un commentaire