LA LUNE NOIRE ? EVEILLEUSE DE CONSCIENCE CITOYENNE ?

Une initiative vient  d'être prise dans le sens d'une initiative citoyenne, je vous renvoie sur le lien où vous pourrez signer la pétition : http://www.referendum-europe.org/

 

 

A L'HEURE DE LA MONDIALISATION, LA QUESTION EST : PEUX T'ON FAIRE DE LA PREVISION ASTROLOGIQUE EN L'ABSENCE DE TOUTE CONSCIENCE GEOPOLITIQUE ?

 

 

C'est la question que je voudrai soulever, en cette fin février 2012, et ce, à l'adresse des astrologues est : peut-on faire de la bonne "prévision" en l'absence d'une vision lucide des réalités géopolitiques ? Bien sûr que non, et voilà pourquoi vous trouverez en fin d'article quelques vidéos pour vous faire une opinion.
Nous voyons en effet quantité d'astrologues gloser sur le prochain carré mondial Uranus/Pluton dans les signes cardinaux du Capricorne et du Bélier, lesquels, évidemment, d'un point de vue irréfléchi propre à l'impulsivité d'un Uranus/Bélier survolté pourrait donner tout simplement une explosion atomique destructrice  si un de nos fous furieux venait à taper sur la touche afin de faire "erase" sur Pluton. A moins qu'entre temps Pluton ai démagnétisé Uranus, inversant ses pôles électriques pour un disjonctage total dont une éruption solaire mettant chaos le système électrique mondial pourrait être une illustration.

 

Inintelligemment, tous ces scénari sont probables à la vue des enjeux symboliques posés par ces deux planètes. C'est pourquoi je retiendrai de la conférence d'Alain Soral, dont le point de vue n'a rien d'ésotérique, bien qu'il s'emploie à mettre bas les masques aux apparences trompeuses, comme le fait celui versé dans "les sciences occultes", une seule nécessité et un seul impératif : élever le niveau de conscience citoyen.

Ce n'est en effet qu'à cette seule condition que ce conflit planétaire, je veux dire celui plaçant en aspect de carré Uranus et Pluton, pourra éviter de faire dérailler la mécanique cosmique. Or, ces deux planètes, faisant partie de ce que l'on appelle "les transaturniennes", dont "l'avènement" dans la conscience des astrologues ne date que de 1781, (date de la découverte d'Uranus) ont en commun de permettre de dépasser le septenaire traditionnel "enfermant" les hommes dans une conscience sublunaire et un "cercle des générations" par trop bétonné par les siècles.

Lorsque l'on raisonne en tant qu'astrologue, c'est à dire dans cette conscience cosmique de notre système solaire, on peut en effet s'interroger à savoir s'il est un bien ou un mal que notre conscience humaine s'extrapole au-delà de Saturne et franchisse donc les limites de l'ancien septenaire traditionnel. On peut y voir de la même façon, en effet, un bien ou un mal selon que l'on est progressiste ou traditionnaliste. Et, concernant la question mettant en jeu Saturne et Uranus, Chiron, découvert en 1977 permet de "faire le pont". Mais, il convient que ce ne soit pas le "pont aux ânes" ce qui pourrait être si l'on ne prend en compte, la Lune Noire dont j'ai montré dans mon ouvrage "Comprendre la Lune Noire" qu'elle est une sorte de Saturne inversé.. Ce qui n'est pas sans nous rappeler la carte du "pendu" du Tarot lequel demande précisément de "renverser" sa logique, ce qui est le but même de toute démarche ésotérique comme nous le rappelle Pierre Riffard dans son dictionnaire de l'ésotérisme. 

Ce n'est qu'en adoptant la posture du pendu que l'on peut espérer que l'arcane XIII, celle de la Mort qui vient après, ne soit pas synonyme de mort effective, mais de transformation et relève donc de la symbolique de Pluton en astrologie.

 

A cet égard, il est singulier, que ma conscience politique se soit éveillée en même temps que la parution de mon ouvrage sur la Lune Noire tandis que s'engageait la première guerre en Irak en 1991. Je bouclais alors ma première révolution de Saturne et dans ce rappel du "principe de réalité" n'ai pu considérer qu'une schizophrénie commune à l'écoute du soudain bellicisme médiatique venant me réveiller de la torpeur du chant des droits de l'homme dont on m'avait bercé.

La suite de mon parcours d'astrologue m'a conduit à remettre en question le rôle de ce dernier dans le conseil politique et il m'est apparu avec évidence que je n'aurai pu, à l'instar d'Elisabeth Teissier, me vanter d'avoir conseillé François Mitterrand à être de la partie dans cette entrée en guerre. J'ai donc évolué vers un approfondissement de ma science ce qui, inévitablement, m'a fait converger vers les théories jungiennes dont il faut rappeler qu'il pratiquait l'astrologie et a été contemporain de la seconde guerre mondiale. Ce qui veut dire qu'il avait cette position privilégiée d'être resté à distance de tout ce monde ésotérique qui gravitait autour d'un Hitler, comme des papillons de nuit autour de la lampe éclairant ces jours cruels. Il faut rappeler que certains s'étant précipité pour le conseiller ont connu le triste sort d'être envoyé dans les camps lorsque le vent a tourné. C'est donc forte de cette conscience du rôle de l'astrologue dans l'histoire des temps modernes et anciens que j'écris ici.

Car après avoir élevé tout d'abord mon niveau de conscience d'astrologue, j'en suis venue, par voie de conséquence à élever mon point de vue : de citoyenne. Je précise que je tiens Elisabeth Teissier en estime et qu'il n'est pas question pour moi de la juger, mais de considérer, comme nous pouvons le faire pour nos parents et les générations qui nous ont précédé que : autre temps autre époque, puisque j'ai l'âge de sa fille, elle aussi astrologue mais ne s'étant pas plus que sa maman ouverte à une astrologie karmique sérieuse telle que je la propose.

Par cette astrologie, il s'agit bien pourtant, comme évoqué dans les articles de LA REVUE d'élever le niveau de conscience de l'astrologue afin qu'il décode le monde actuel à l'aune de la question de la "dette karmique". A la différence d'un Alain Soral nous parlant de l'Empire, j'en ai déduit pour ma part qu'il s'agissait davantage d'un déclin qui empire, que d'un empire en déclin.

Or, quel est ce déclin ? De quelle nature est-il ? Si l'on pousse la réflexion, on ne peut que s'apercevoir que c'est celui de la vérité transformée en mensonge par tous les politiciens et autres manipulateurs d'opinion. Ici, la Lune Noire en tant que Saturne inversé nous éclaire sur le refoulement du féminin laissant sa seule place à un pouvoir patriarcal oppressant et à une autorité arbitraire conduisant à stériliser le monde par le système prédateur que nous voyons s'établir. Une conférence de monsieur Attali, à ce sujet, permet d'en comprendre la cause lorsqu'il fait prévaloir, à l'origine de la religion, la préférence du prêt à celui du don, d'un point de vue qui se voudrait "divin", mais parfaitement contraire à l'esprit chrétien. En rappelant que le Christ avait été annoncé, mais qu'il reste un fait que le judaïsme ne l'a pas reconnu. Et dès lors, le "cercle des générations" se transforme en trou noir dans le mouvement centripète d'une spirale inversée sembable au syphon d'une baignoire que l'on vide avec le bébé. Grâce à la conférence de M. Attali, nous pouvons mieux comprendre l'historique d'une lente et historique séparation de la nature et de la culture qui est à l'origine de la perversion de notre monde actuel et traduite en astrologie par la dialectique de la Lune Noire telle que je permets de la comprendre.

 

Dans cette conscience d'une "Lilith" que certains voient en la Lune Noire et qui serait surgie du Talmud, nous pouvons voir une autre racine de ce mal premier dont nous parle innocemment monsieur Attali entièrement imprégné qu'il est de cette "vérité première" comme si le monde était né avec le judaïsme, ce qui serait ignorer toutes les religions l'ayant précédé. Par contre, à l'instar d'un Marx, il apparait utile de réfuter ce judaïsme comme vérité première, et c'est ce que fait l'astrologue qui tient compte de la Lune Noire mais refuse de n'y voir qu'une Lilith démoniaque, pour lui rendre son principe de verticalité dans une logique métaphyisque. C'est seulement cette logique verticale qui permettra de redresser Saturne pour en faire un véritable : principe de réalité, et ne plus être le pesant porteur de karma qu'il est devenu, si lourd que plus aucun poids ni aucune mesure ne pourrait le contrebalancer dans la Balance puisque l'on a vu les effets guerrier de son passage en Balance à l'opposé de la Lune Noire Bélier. Point de juge pour contrecarrer les projets guerriers...

 

J'ai déjà comparé dans mon ouvrage la Lune Noire à un "trou noir" opérant un véritable syphonnage des énergies de l'ensemble du thème, les dénaturant, les alterant, les pervertissant et faisant alors mentir la tradition astrologique. A ceux qui s'opposaient à l'introduction de ce symbole dans la compréhension actuelle de l'astrologie, je demandais de ne pas jeter le bébé avec l'eau du bain au prétexte que certains s'employaient à apporter de la confusion sur le calcul de sa position. Dépendant de l'orbite lunaire et donc circonscrivant notre monde sublunaire bien mieux que Saturne se rapportant , lui, à un repère solaire, elle paraissait pourtant importante à comprendre dans une logique matricielle. La fameuse "matrice" popularisée par Matrix pouvant se rapporter au monde sublunaire.

 

Comment rejoindre le Soleil (notre propre soleil intérieur) si le chemin nous est barré, voire détourné ? C'est cette question que soulève la Lune Noire en tant que Saturne inversé.

 

Et bien sûr, ce qui est vrai au plan personnel l'est d'autant plus au plan collectif. Ma conscience spirituelle des choses m'interdit cependant, précisément, de m'arrêter aux verdicts d'une dangereuse réalité telle que nous la dépeint Alain Soral en mettant le projecteur sur les dysfonctionnements de notre réel mondial, mais en admettant cependant "la dimension magique" qui veut que là où est le mal, survient aussi l'antidote que l'on peut voir en internet pour dénoncer précisément le caractère spécieux et fallacieux de certains propos de la vulgate commune et mondialisée.

 

Mais après avoir écouté sa conférence, je songe à l'année 2003, où internet avait permis un vaste mouvement pacifiste s'élevant contre la seconde guerre d'Irak au nom des droits de l'homme et où un Villepin s'était illustré au nom de la France en mettant son veto. Alors ? Cela a-t-il empêché cette guerre d'être ? J'avais mis en avant le karma des deux protagonistes Bush et Saddam Hussein marqués tous deux par le passage d'un Pluton en conjonction des noeuds lunaires, l'un au Noeud Sud, l'autre au Noeud Nord en Sagittaire. L'astrologie nous permettait tout simplement de voir à l'oeuvre une certaine "mécanique céleste" nous parlant de karma. Mais la question qui se posait alors est : pourquoi des peuples entiers devraient "payer" au nom de deux individus ?!!! Et bien sûr, de là, la question de la dette se posait...

Il est évident que pour la résoudre, Jung nous a ouvert le chemin en parlant "d'individuation" car n'en déplaise à ceux qui argumentent contre "le culte de la personnalité", nous voyons sous l'apparence d'une démocratie qui donnerait raison à la multitude que la destinée de celle-ci n'en est que plus soumise à quelques individus prenant bien soin d'assujettir l'opinion à ses vues, sans jamais afficher un quelconque "culte de la personnalité". Dès lors, nous constatons qu'il n'y a plus qu'un seul tyran : l'argent anonyme !

Personnellement, ceci me donnerait envie de revenir à une bonne vieille tradition royaliste qui a le mérite de mettre en lumière : le responsable de tout cela. Et de ne lui laisser aucun échappatoire puisqu'on a vu lors de la Révolution française qu'il leur fût impossible de fuir face au courroux populaire. Au lieu de tous ces potentats occultes essaimés en multinationales et autres sociétés écran ouvrant droit à des paradis aussi fiscaux qu'artificiels.

Certaines traditions occultes nous parlent de ce "soleil artificiels" jetant bien sûr des feux d'artifice et autres pétards mouillés pour distraire la galerie de ce qui mériterait vraiment attention. Ici, l'attention est détournée de la réalité qui cherche à mettre en place un monde unipolaire, celui d'une gouvernance mondiale. Or, j'ai déjà écrit sur "le réflexe identitaire" qui procède d'une vision unique plutôt que trine c'est-à-dire qui ne ferait plus le chemin fécond de la dualité pour féconder "le 3ème terme", celui d'une transcendance de cette même dualité. Si l'on cherche à ne marcher que sur une patte, on finit boiteux, voilà tout. Et nous n'avançons plus. C'est bien cela qui est en cause dans "une gouvernance mondiale" qui ne laisserait plus place à la multiplicité des nations, à leur différence et à leur génie propre.

Dès lors, comme le souligne Alain Soral : impossible de "tirer son épingle du jeu" car : où rebondir, où réfléchir, lorsqu'il n'y a plus miroir pour ce faire ? La question est philosophique mais surtout ontologique pour l"Etre-monde d'aujourd'hui.

Je reviendrai dans un prochain article sur les enjeux posés sur le prochain carré Uranus/Pluton, mais j'ai déjà souligné à quel point, bien vivre les énergies transaturniennes que sont Uranus, Neptune, Pluton, demandait d'avoir compris la problématique de la Lune Noire. Sinon, ces planètes sont plus probablement synonymes de psychopathologie, de perversion, que de transcendance ou d'éveil. Neptune entrant prochainement en Poissons, sa logique "dissolvante" pour nos constructions mentales erronées, son empathie, devrait faire la différence pour éviter le déraillement et "mettre de l'huile" dans les rouages. Sinon, dans la logique du syphon, du bain et du bébé notre aquatique Neptune pourrait bien tout emporter et submerger.

Sachant que Neptune peut être le chantre d'une vraie spiritualité comme celui de l'illusion, à chacun de faire son choix entre lucidité ou démission quant à la prise en main de sa destinée. Quoi qu'il en soit, je crois de mon devoir, moi aussi, de relayer tout ce qui peut éclairer les hommes et à ce titre Alain Soral fait un travail remarquable même si je ne le rejoins pas sur ses choix politiques, préférant a priori un Monsieur Asselineau comme tenant d'une alternative pour une république française respectable et affranchie.

Et l'on aura compris, je l'espère, qu'étant astrologue karmique, ma vision est tout sauf déterministe puisque cette astrologie met le primat sur la conscience pour infléchir le devenir humain. Ne comptez donc jamais sur moi pour donner dans le catastrophisme, je ne vois qu'une seule catastrophe possible : la démission de l'homme face à son devenir. Nous verrons ultérieurement, à ce sujet, à quel point le carré Uranus/Pluton met surtout en jeu les développements informatiques puisque ce carré doit être compris en fonction de la conjonction des années 60 qui a vu naître les prémices de ce "monde virtuel"...

Il est un fait que l'homme moyen n'a guère le temps de réfléchir étant versé a priori sur des considérations  plus quotidiennes. Mais voilà une raison de plus de bien se servir d'internet pour bénéficier du travail de ceux qui pensent au delà de ce quotidien, précisément. Alors, nous aurons bien assimilé le bénéfice des développements de l'informatique pour la conscience collective favorisant une élévation des consciences plutôt que le ratiocinage des raisonneurs déraisonnables d'une presse désormais univoque...

Alors, et alors seulement : nous pourrons espérer entrer dans une nouvelle ère, celle d'un monde meilleur car plus conscient et plus éveillé.

A l'approche des prochaines élections j'ai l'intention de rompre avec cette fâcheuse tradition du pronostique astrologique quant au "gagnant" dans un jeu tronqué où de façon générale, on peut considérer que l'on ne donne le choix au peuple qu'entre la peste et le choléra. Il est encore temps, d'ici la mi-mars où les inscriptions seront cloturées, que les consciences civiques s'éveillent pour permettre à une alternative politique d'obtenir ses 500 signatures. En tant que citoyenne réfléchissant à cette perspective, mon choix va à Monsieur Asselineau, guère connu encore du peuple français faute d'être médiatisé, mais qui a ma préférence pour cette même raison. Ce, parce que le même M. Villepin qui s'opposait à la guerre d'Irak nous vend à présent le projet d'un gouvernement mondial. Tout un chacun, s'il ne le connait pas encore pourra le découvrir Monsieur François Asselineau en entrant son nom dans le moteur de recherche Google car je suis bien d'accord avec Alain Soral pour dire que rester ignorant à notre époque d'internet relève d'une paresse coupable et impardonnable.

Et si certaines consciences restent en éveil et font preuve de vigilance pour alerter l'opinion, c'est aux fins d'éviter les pièges tendus par "le faux soleil" qui conduirait l'humanité dans le mur. J'entendais à ce sujet une émission de santé alertant sur une véritable catastrophe humanitaire concernant des cas d'alzheimer de plus en plus répandus dans les années à venir. Cette nuit même un malade est mort de froid s'étant égaré en pyjama dans un bois par moins 10°. Voilà ce qu'il arrive lorsque l'on refoule le surgissement de la Lune Noire voulant éveiller notre conscience me suis-je dit... On ne musèle pas Gepetto impunément peut on en conclure face à tous ces Pinocchio...

Je ne crois pas une "révolution" nécessaire, c'est à dire une révolution qui soit autre que celle de notre conscience qui doit donner résolument la primeur à la vérité et agir en conséquence. Est-ce trop demander lorsque l'on évalue bien les dangers existant à ne pas le faire ? Je ne crois pas... Je crois même qu'il faut remercier des gens comme Monsieur Asselineau qui sont là pour nous offrir une perspective plus heureuse que celle que tous les mensonges pourraient donner aux aspects planétaires à venir et ce, loin de toute stratégie et tactique politicienne.

Si la Lune Noire en Taureau lors des prochaines élections donne en effet une tendance au "conservatisme" alors il faut voir celui qui est le plus porteur de ce sain esprit de "conservation". Monsieur Asselineau et son jeune parti, l'UPR, m'apparaît être celui qui en est le plus garant pour ce qui est de notre liberté nationale et nos acquis sociaux. Mais il y a aussi Monsieur Mélenchon qui nous promet une 6ème constitution... Je tâcherai de départager chacun à la lumière de l'astrologie lorsque nous connaîtrons ceux qui sont réellement en lice pour les présidentielles à partir de la mi-mars.

Je concluerai pour étayer mon propos que Elisabeth Teissier a argué à son oubli de la Lune Noire pour expliquer son erreur de pronostique concernant DSK l'an passé tandis que l'astrologie traditionnelle n'envisageait que le passage de Jupiter dans son signe du Taureau. Alors, oui, il faut compter avec l'énergie de la Lune Noire pour infléchir nos choix mais  en rappelant que celle-ci est avant tout synonyme de lucidité et "d'esprit de vérité"...

Prenez donc le temps d'écouter la conférence d'Alain Soral pour remettre Saturne à l'endroit, c'est à dire : en faire une Lune Noire consciente du vrai "principe de réalité" et non pas inversée par les menteurs...A cette condition, les planètes transaturniennes seront vraiment les "octaves supérieures" permettant une ascension de notre monde vers un monde meilleur. L'octave étant lié au nombre 8 d'une éternité se mordant éternellement la queue, tandis que le 9 permet la transmutation en sortant du cercle -devenu vicieux- des générations...

J'ai mis du temps à faire paraître cet article rédigé après avoir écouté la conférence d'Alain Soral sur la prochaine guerre mondiale et depuis lors, il a été question du MES contre lequel on ne peut que s'élever avec détermination puisqu'il faut en comprendre que cela permettra à terme aux US de mener sa politique hégémonique avec l'argent du peuple français et ce, sans avoir aucunement obligation de le consulter ni de lui rendre des comptes. En cas de guerre, et à la différence de 2003, la France inféodée à l'OTAN n'aura strictement aucun choix et serait directement impliquée dans une guerre l'opposant notamment à la Russie et à la Chine, les seuls pays ayant mis leur veto sur une internvention en Syrie. Nous sommes là dans le parachèvement d'une guerre économique menée à grand renfort de spéculations et qui ne laisse plus aucun doute, même aux moins paranoïaques et aux plus naïfs d'entre nous, sur les véritables intentions des puissances de l'argent.

Il est donc plus qu'urgent de faire pression avant les prochaines élections pour que ce MES ne voit JAMAIS le jour, quels que soient les arguments de ses défenseurs : il est indéfendable pour qui a bien compris ce qu'il cache et qui ne sont pas dupes de la façon dont on a mis la Grèce à genou financièrement pour mieux nous convaincre de son impérative (et toute factice) nécessité.

Aussi, puisque l'initiative vient  d'être prise dans le sens d'une initiative citoyenne, je vous renvoie sur le lien où vous pourrez signer la pétition : http://www.referendum-europe.org/

Voici une petite sélection de plusieurs liens sur internet pour éveiller la conscience citoyenne de chacun et ce, par delà les clivages politiques. On comprendra en effet qu'il n'y a en réalité qu'un choix à faire et une alternative à prendre : soit on laisse le totalitarisme financier mondial établir une emprise dont il deviendra impossible de sortir, soit nous donnons notre mandat à ceux qui lutterons contre cela pour un monde qui laisse à l'homme tout son pouvoir et toute la possibilité de grandir et d'évoluer autrement que par un matérialisme aveugle. Si ce monde inhumain venait en effet à surgir, dans la logique d'une opposition irréconciliaible entre nature et culture, alors, Marie Shelley aura eu raison dans son livre sur "la fin de l'homme" après nous avoir prévenu avec son Frankenstein du jeu dangereux que mènent les hommes faisant prévaloir la science sur la conscience, laquelle, ne peut surgir que du coeur humain et non de son portefeuille. Voilà pourquoi mon ABC se conclut pour rappeler ce que doit être le but de toute science, et a fortiori la science astrologique, seule garante précisément d'une évolution conjointe de l'âme et de la science et donc d'une réconciliation entre nature et culture, cerveau gauche et cerveau droit.

http://tempsreel.nouvelobs.com/monde/20120225.FAP1022/la-chine-accuse-les-etats-unis-et-l-europe-d-ambitions-hegemoniques-en-syrie.html
http://www.youtube.com/watch?v=TzNJuxlsG5Y&feature=youtu.be
http://go.cccom.fr?g=m3g43epkrg
Mélenchon : http://www.dailymotion.com/video/xon815_melenchon-traite-mes-mecanisme-europeen-de-stabilite-vote-le-21-fevrier_news
http://www.youtube.com/watch?v=DEr33mWOxAk
Asselineau : http://www.dailymotion.com/video/xbqfip_francois-asselineau-qui-gouverne-re_news
Conférence Etienne Chouard sur les manoeuvres financières : http://www.youtube.com/watch?v=TLjq25_ayWM
Alain Soral conférence du 31 janvier 2012 à Toulon sur le thème : "vers une 3ème guerre mondiale ?"

Commentaires (2)

avelkornog
  • 1. avelkornog | 18/04/2012
Bonjour ,Vos cours que je me permet de lire et de m'enrichir ,c'est vrai ce n'est pas une autre astrologie ,vous allez au coeur ,vous allez loin dans la conscience ou nous faire prendre conscience de notre réalité et le chemin que nous avons à parcourir .Je commence vraiment à apprécier votre enseignement à travers des outils que vous mettez à notre disposition.Et ,en parlant des transaturniènnes la quadrature Uranus à pluton actuellement avec l'entrer de neptune en poisson et à l'inverse de ce qui c'est passer en 1933 l'élection de Hitler comme chancelier du troisième Reisch ,à l'époque il y avait une quadrature Uranus en Bélier avec pluton en Cancer et neptune en vierge et le N.N en poisson et je crois que la Lune-Noire était en gémeaux,ce qui pourrait concerner davantage la remise en question du système politique actuel ,et son système économique mondial.Bonne soirée
laurence-larzul
  • laurence-larzul (site web) | 18/04/2012
Merci de cette très intéressante remarque avelkornog... Je n'avais pas fait le parallèle avec cette période, mais effectivement, nous sommes dans la configuration inverse, avec un Neptune en domicile et non en exil. Pluton en Cancer exacerbait les tendances nationalistes tandis qu'à présent,sa position en Capricorne rend extrême le pouvoir de la finance par contre. Dans les deux cas, en revanche, Uranus Bélier se montre indépendantiste et autonomiste ... La guerre étant à présent financière... C'est sur ce terrain qu'il faut reconquérir notre autonomie.

Ajouter un commentaire