Lune Noire, Gnose et Sophia

 

LUNE NOIRE, GNOSE ET SOPHIA

Un éclairage sur la Lune Noire dans la carte astrale

 

J'ai récemment parlé de la Sophia, "concept flou" pour beaucoup si ce n'est qu'il est accepté qu'il s'agit de "la sagesse" selon la racine grecque de ce mot. Nietszche (dont j'ai parlé dans un autre article et qui sera republié) est considéré comme une sorte de gnostique lorsqu'il remonte la "Généalogie de la Morale" pour sortir du dogme chrétien. En tant que "philologue" soit : l'historien du langage, qu'il était, remonter à "la source d'un verbe" en est l'un des moyens les plus sûrs (petit aparté à ce sujet pour dénoncer er à ce titre l'arrêt de l'enseignement du grec et du latin qui permet de remonter à cette source et qui, anciennement, revenait à "faire ses humanités").

Cette conférence, dans la vidéo plus bas, permettra d'éclairer le sujet car la forme d'astrologie que j'enseigne, avant même d'être "karmique" est : GNOSTIQUE. En effet, je me réfère constamment aux premiers chrétiens qui étaient gnostiques avant l'établissement du dogme catholique et même de l'église première. Comme il le souligne, ce sont les psychiques qui ont besoin de s'accrocher à "des croyances" dont ils ne comprennent pas le soutènement. Et pourtant, cette idée de "Sophia" liée à l'étincelle divine existant en l'homme permet de mieux comprendre le christianisme, justement.

On comprendra aussi selon cette conférence la différence entre les "psychiques" (dans la croyance) et les "gnostiques" (dans la connaissance).

 

Pneumatiques et gnostiques

Je considère un Patrick Giani, par exemple, comme plus "psychique" que "gnostique" puisqu'il confond l'âme (la psyché) et "la conscience" (la lumière) ce qui explique qu'il parle de la même chose mais en s'alignant sur la croyance. Je le précise car à un moment de mes précédents articles je dis "comme fait-on pour être aussi faux", et ceci en est l'explication. Selon cette conférence, on comprend qu'il peut toutefois progresser au stade du gnostique mais cela, à condition d'abandonner "la croyance" (j'en ai déjà parlé à propos de Neptune et l'illusion nous attachant à ce monde). Cette évolution par contre n'est pas possible pour l'illyque qui est "d'ici". Je ne crois pas que l'on rencontre de toute façon beaucoup d'illyques dans le domaine ésotérique étant donné qu'étant d'ici, ils ne se posent par définition pas beaucoup de questions métaphysiques.

Quoi qu'il en soit, cette vision gnostique des choses permet aussi de comprendre la différence d'évolution entre les humains car on ne peut que faire le constat que tout le monde n'est pas concerné par l'aspiration spirituelle. Ne parler que "d'ange" ou de "démon" n'éclaire pas assez le sujet car dans les 2 cas, il s'agit d'être "invisibles" ou "immatériels". Avec le pneumatiques, les psychiques et les illyques, on distingue 3 sortes d'humain ou du moins en ayant l'apparence.

 

"Honte" et "Plus jamais ça" 

Voilà 2 paroles que l'on trouve dans mon ouvrage "Comprendre la Lune Noire" écrit il y a maintenant 28 ans pour mieux expliquer le sujet de la Lune Noire et de sa "fonction psychique" si je puis dire.
Menant l'enquête et ayant évolué par l'expérience depuis, je considère que l'on peut considérer la Lune Noire comme la part "obscure" du féminin sacré signifiée par la Sophia. En effet, cette conférence permet de comprendre comment l'on est passé du gnosticisme au dogme chrétien puis, catholique. Je retrace là l'évolution historique car le christanisme a évolué et le catholicisme s'est surtout démarqué par une impitoyable inquisition qui a persécuté, précisément, les tenants de l'ancienne gnose nommé par eux "païens" ou encore "hérétiques".

 

Sophia, Shakina, Shakti...

La Sophia est donc apparentée à la Shakina ou encore la Shakti des indiens comme "Déesse" lovée au niveau du sacrum et qui doit se "redéployer" pour entrer dans la lumière, ou "le plérome".

Ceci pour rappeler notamment que "la voie" est universelle et qu'on trouve ces vérités "occultées" principalement dans l'alchimie puisque cette discipline est à la base de quasi toute les cultures, dont la culture chinoise, aussi.

Je rappelle qu'à l'origine, 3 connaissances étaient considérées comme "sacrées" : l'alchimie, l'astrologie et la magie. Je le précise car je vois des alchimistes parler "d'astronomie" (tant sans doute ils ne veulent pas que l'on fasse de confusion avec l'horoscope des journaux qui n'en sont que la caricature) alors qu'il s'agit bien d'astrologie, une de nos 3 "connaissances mères".

 

Lilith vs Sophia

Le mythe de Lilith épouse de Samaël (Tsabaoth) rejoint cette vérité première puisque les deux président à "l'arbre des ténèbres" soit : le monde matériel où nous sommes. Lilith cache donc le mythe de cette "Sophia" enchaînée et utilisée pour l'éclairer par les tenants des ténèbres qui cherchent à en conserver "la lumière" sans pour autant faire "le chemin" en direction de la sagesse qu'elle représente : d'où l'irrespect et la condamnation du "féminin" dans des religions patriarcales misogynes et la lente "chute" ou "involution" qui s'en est suivi.

Il dit bien que Adam a menti lorsqu'on l'a accusé et que de là : la séparation d'avec le divin (plérome)...

J'ai évoqué dans un autre article la résurgence récente de ce mythe de Lilith dont on peut dire qu'il a surgi à la fin précisément de ce patriarcat puis donc du catholicisme, en tout cas en France.

Dans mon ouvrage "Comprendre la Lune Noire" je ne fais que de légers liens avec le mythe de "la chute" invitant davantage à considérer la Lune Noire indépendamment de cette vision du Talmud, pour la voir comme "l'initiatrice" qui permet "la remontée" en lien avec "une terre promise" de l'ordre de la symbolique astrologique.

 

7 sphères vs 7 cakra

On verra dans cette conférence qu'il est de même évoqué "7 sphères" s'apparentant aux 7 cakras que doit réascensionner l'énergie du premier cakra jusqu'à vivre l'éveil-libération de cette énergie de la kundalini : c'est alors que se libère "le corps glorieux" c'est à dire : de lumière.

Réincarnation ?

Ce conférencier est très intéressant mais surtout orienté vers l'alchimie et j'ai vu qu'il ne croyait pas à la réincarnation soulignant que venant de la lumière, l'individu y retourne et donc selon lui, il n'y aurait aucun besoin de réincarnation et il n'y aurait aucun "pécher" à racheter. 

C'est ne pas se souvenir que, plongée dans les ténèbres de ce monde, l'âme "oublie" ses racines spirituelles et de ce fait : génère du karma qui l'oblige à revenir "se parfaire" et retrouver : la lumière de la conscience, d'où la nécessité de plusieurs incarnations pour faire ce chemin et "croître" comme dit le Christ.

Et c'est sans parler des faux dogmes et des fausses religions qui ont aussi égaré des âmes en incarnation. Si j'en juge à mon propre parcours, on peut toutefois retrouver "le chemin" en commençant par le dogme pour ensuite s'en libérer et approfondir sa connaissance spirituelle grâce à "l'ésotérisme chrétien". A ce titre, la rencontre de C.G Jung et des gnostiques sur mon chemin a permis d'aller plus loin.

Certes, le plérome est "lumière hors du temps" mais l'âme incarnée, elle, s'inscrit dans un temps linéaire des diverses "générations" et doit "boucler" le cycle pour sortir de l'illusion du Samsara ou "cercle des générations" de Pythagore. Comprendre cela permet d'admettre la réincarnation.

 

Une spiritualité universelle

J'espère que cette conférence permettra de comprendre les sources communes à la pensée kabalistique dont est né le christianisme et les philosophies orientales. On dit bien "philosophie" qui veut dire "l'amour de la sophia", justement. C'est "cet amour" qui guide le gnostique hors des dogmes pour évoluer vers la sagesse.

Le "monde des ténèbres" est apparenté au plan matériel et j'ai déjà dit que "les synchronicités" pouvaient être vues comme "la lila" des indiens, c'est à dire, le "jeu de l'illusion" propre à un monde matériel compris comme de la lumière "densifiée".

Certes, la gnose ne se nourrit pas de "dogmes" mais d'expérience et de vécu s'inspirant de l'âme dans sa volonté de "retour à la maison" c'est à dire : dans le plérome.

Je reviendrai sans doute sur le sujet en lien avec la conjonction Saturne-Pluton dont j'ai déjà dit qu'elle pouvait être "basiquement" considérée comme Alchimique en ce que Saturne représente (le plomb ou symboliquement "le blocage" ou "la difficulté") appelé à être "transformé" par Pluton. La conscience alchimique lui est donc nécessairement associée et j'ai déjà écrit ces choses dans mon article "Pourquoi l'astrologue accompli est nécessairement alchimiste ?".

Ce que l'on appelle "le christ" peut être apparenté à "la lumière" qui rejaillit chez qui a fait ce chemin jusqu'à la libération de la kundalini. Lumière dont tous profitent pour évoluer...

Préférons donc Sophia à Lilith, laquelle se contente parfois de ce triste sort qui l'attache à ce plan mais continue de crier son désir de libération pour accéder à "sa terre promise" satisfaisant ce désir de sortie des ténèbres...

Quand au concept "d'Eon" ce conférencier le saisit mal. Je le traduit pour ma part par "Etre-temps" concept qui, a priori, doit permettre de comprendre pourquoi l'astrologie, vue comme "discipline spirituelle" est géocentrique et prend chaque naissance comme "centre de l'Univers". Mais aussi donner une compréhension plus subtile à la notion de "Fin des Temps" apparenté à la libération de la réincarnation pour l'âme ayant retrouvé le divin.

 

Ici une vidéo plus "actuelle" reliant "la gnose" à "la moralité" ce qui est important de comprendre, voilà pourquoi la conscience du karma (c'est à dire de la reponsabilité de ses actes) doit conduire à une conduite éthique se distinguant tout à fait de l'inversion des valeurs que l'on observe actuellement, et notamment au pouvoir. Une phrase fort juste rappelle que "le courage" est la première des vertus car elle est celle qui permet de mettre en pratique toutes les autres. En effet, par les temps qui courent, être "moral" exige un certain héroïsme...

Je la publie car elle permet aussi de cerner la "dimension politique" de la Gnose... Ce qui est une nécessité pour ceux qui sont dans la pensée "séparée" ne sachant : voir les liens ou les faire, ce qui définit pourtant : l'intelligence.

 

Le groupe facebook "Astrologie Karmique de Laurence Larzul" qui m'avait été volé par le personnage harceleur et malveillant Eso Malice est recréé. Si vous désirez le rejoindre cliquez sur son titre, vous pourrez ainsi me suivre quasi au quotidien. Et si Eso Malice me lit, je le préviens qu'il aura à faire à la justice s'il recommence !

 

© Laurence Larzul - le 13 avril 2019

 

 

Ajouter un commentaire