Transit dissonant de Neptune à la Lune - témoignage

Luc élève de l’école poursuit son travail de recherche personnelle qu’il a commencé à nous faire partager sur le transit en carré de Saturne à son Soleil sur le lien suivant

http://www.lemilieuduciel.com/blog/astrologie/le-passage-de-saturne-en-balance-pour-les-cancer.html

Il nous transmet maintenant son témoignage du transit de Neptune au carré de sa Lune Natale.

Nous lui laissons la parole.

A l'heure d'une société toujours plus active et encourageant le progrès, nombreux sommes

nous à nous interroger sur le chemin à suivre, aspirés par le tourbillon de l'avenir. S'agirait-il de fermer les yeux sur le passé ? 

Qu'en est-il de l'influence des évènements ayant parcouru notre chemin de vie durant toutes ces années ? Où s'est-elle imprégnée, qu'a-t-elle infusé sur nos conditionnements actuels ? 

C'est en occultant nos besoins, notre intime, notre vécu antérieur, que le transit dissonant de Neptune à la Lune natale manifestera subtilement les résurgences de ce passé.

Un passé pour nous non sans difficulté à toucher du doigt, sur un chemin inconscient des plus troublants.

Puisse ce panel d'expériences traversées, trouver écho en vous à travers ces humbles mots, selon votre parcours personnel, à l'heure de ce transit. 

Symbolique générale de Neptune 

Neptune, cet indéfini que les mots ne pourront jamais raconter, ce salvateur en chacun de nous qui encore s’ignore.

Il semblerait qu’il y ait un symbole. Une maldonne. 

Une impression étrange, une sensation floue. Une illusion.

Un trouble extatique, une dispersion vers l’évasion. Un mensonge.

Un courant fuyant qui mène à l’inspiration. La mystification, la folie.

La panacée. Un poison qui rend dément.

Neptune déverse ses brumes sur la raison qui s’égare, troublée, envoûtée.

La dissolution des repères s’amorce, les référentiels s’évanouissent. Prendre la fuite. Succomber à la tentation.
Il suffirait de tendre la main, juste, comme cela. Erreur fatale.
Qui est-on de la victime ou du sauveur ? Peut-être bien le rédempteur. Sa propre perte.

S’agirait-il d’un fantasme, tout est si beau? Perçu comme cela. 

Les flots Neptuniens diffusent leur effet ouaté, chloroforment paisiblement, incitent à céder à l’hypnotique chant mélodieux des sirènes. Créatures sublimées, dont les épaves flottant le long des rochers suscitent un hommage à ceux qui n’en sont jamais revenus. 

Du besoin d’appartenance à l’unité, de fusion avec le Tout, de toucher du doigt le Divin, semble pousser des ailes déployant immensité d’espérance, poussant à l’envol, foi en main, la vie soufflant sur ces ailes promesses enivrantes, croyant que tout est possible. Tel Icare, sombrant dans les abysses pour s’être trop approché de ce qu’il percevait comme étant, les cieux.

La perception intuitive de l’invisible incite à anamorphoser ce qui structure et ordonne le monde concret. Fuir ou négliger les réalités, les obligations et devoirs. 

La foi inconditionnelle en une grâce spirituelle bénit d'une protection divine et soulève les montagnes. Mène à l’errance, aux erreurs, à la passivité, par croyance aveugle en la destinée, en la Providence. La conception de l’idéal humain ne prépare pas au piège, n’anticipe pas les fourberies et mensonges. Les fausses pistes mènent aux culs de sac, aux impasses, où seules illusions et naïveté tiennent compagnie.

Régnant sur l’invisible, l’impalpable Neptune se meut dans les arts divinatoires, la psychologie, la spiritualité.

Il pousse à se vouer corps et âme à un idéal, pour développer qualité spirituelle. 

Il propage ses influx pour réaliser une œuvre inspirée, charitable, humaine.
La clairvoyance guide au travers le dédale de l’existence, permettant le dévouement à une cause élevée, dans le détachement de la matière. Si l’on ne prend garde à lever le voile sur l’illusion et conserver ses bouées durant ses profondes méditations, l’on est tenté d’abandonner, quitter le navire, démissionner par passivité, nullité, résignation.

Neptune demande de mieux se définir face à la réalité et d’en accepter le verdict. Incite à couler dans la déchéance morale, physique ou intellectuelle.
Douter pour mieux croire, croire sans être dupe, progresser avec foi dans la réalité. L'hésitation parmi pièges et mirages. 

Révéler le Divin en chacun de nous, à travers la compassion, l’aide sincère que l’on peut apporter aux autres comme à soi-même.

Accepter le détachement, le lâcher-prise sur ce qui nous dépasse, en tant qu’êtres spirituels. Ayant chuté dans la matière façonnant un monde d’illusion. 

Se battre pour accomplir notre mission divine, en mémoire d’un Paradis perdu. Succomber à la tentation des paradis artificiels, démissionner.

Symbolique générale du transit dissonant de Neptune sur la Lune natale

Le quotidien semble perdre pied sur le chemin de son idéal.
Sur la tonalité des émotions et rêves, grince la corde de la sensibilité.

Pénétrant subtilement ses flots dans la matrice originelle, Neptune souffle brume, dissout, modifie les repères et souvenirs. 

L’objectivité du ressenti sur l’évènement qui lui est associé perd en clarté. Neptune mélange, noie dans un tout qui rend fou. Fantômes du passé, hallucinants, envoutants. Facétieux revenants, poupées étranges et blêmes qui vont, qui viennent, reflétant la mémoire de l’âme.

En soufflant le rêve, il mène à sa perte l'aspiration diffuse à la sécurité et protection.
Il génère confusion des émotions sur les évènements faisant levier sur le passé.

De l’errance au quotidien, de l’insatisfaction des besoins, semblent alors fuir équilibre psychologique et rêves évanescents. L'on fait naufrage, aspiré par les flots de la dépression, dans une noyade onirique, un coma.

La perdition émotionnelle tend à noyer l’âme, victime d’aliénantes illusions et duperies.

La fragilité et infantilité ne perçoivent que les indices allant dans le sens de leurs besoins, flottant sur un océan de rêve, candeur et poésie.

Sur un individu mouvant, insaisissable  et distant, sont projetés les besoins du lien originel.

De merveilleuses qualités maternelles et nourricières émanent à profusion. Sacrifice inconscient générant lien émotionnel illusoire. 

Une aspiration diffuse à fusionner de nouveau avec la cellule matricielle, le confort du liquide amniotique, la mère.

Que serait-il du quotidien sans le discernement veillant à cloisonner l’imaginaire par ses digues ? Mystification, aliénation.

L’imaginaire danse avec le fantasme dans une communion tourbillonnante. Fabulation.

Intoxication et empoisonnement foisonnent par ingestion de substances qui soulagent. Hallucination, perdition. 

A l’issue du transit, l’on se réveille comme d’un long sommeil, ôtant œillères et perfusions, constatant ses erreurs de jugements. Manifestation d’un inconscient émergeant.

Aussi sublimons-nous nos besoins, développons notre compassion dans l’acception de nos fragilités, dans l’empathie et la communion avec autrui traversant les mêmes épreuves, dans le détachement par la contemplation de nos errements. 

Nous, poussières parmi les poussières, d’une infinie complexité, qui malgré cette traversée nous échappe encore.

Impact d'un transit dissonant de Neptune sur la Lune natale - Plan psychologique :


La sensibilité et la réceptivité s'affinent. Qu’il s’agisse d’une image, d’un son, d’un goût, d’une odeur ou d’un touché, l’univers des cinq sens se voit stimulé, tend à l'extra-sensorialité.

Les perceptions recherchant fusion et unité, se mélangent à l’environnement, se confondant alors tant dans la pureté que dans le vice, dénuées de tout discernement, guidées par le rêve, le paradis. L’erreur et le fourvoiement.

Neptune régissant l’inconscient, insaisissable par nature, la période est encline à faire réagir émotionnellement selon les ressentis liés au passé ou à l’enfance, déplacés sur une situation de l’instant présent, faisant levier sur l’inconscient. Les vagues reviennent. 

Le courant pointe vers la quête inconsciente d’un rêve, d’un refuge où prendre racine. Se perdre.

L’heure est à la confusion des besoins, aux erreurs d’aiguillage dans les aspirations, aux déplacements inconscients de la quête de la mère ou matrice originelle vers un lien affectif extérieur. Tes va sont des vient.

L’idéalisation et sublimation portent alors les perceptions vers l’erreur de jugement. Influençabilité

Les raz-de-marée émotionnels et errances quotidiennes sont intrinsèquement liés à la quête d’un paradis imaginaire nourricier.

La psychothérapie, la méditation, ou encore le yoga sont des disciplines préconisées afin de dissiper le trouble émotionnel en déversant l’inconscient dans le conscient.

Le besoin de sécurisation et protection dominant le quotidien peut trouver son origine dans une fragilité liée à un conditionnement de l’enfance défaillant.

Une pathologie du lien inclinant à attirer les égarés et suivre faux-prophètes peut s'expliquer par un sentiment d’abandon généré par le passé.

Une boulimie compensatoire peut trouver son origine dans un sentiment profond d’éloignement originel.

Neptune remontant à la surface les souvenirs d’un passé flou non réglé consciemment, l’émotionnel risque de régresser tel qu’il a vécu l’événement antérieurement.

Des profondeurs de la mémoire surgit un flou sur les origines, la généalogie. Ce sentiment peut se manifester à l’occasion d’une séparation affective perçue comme un abandon, d’une perte de sécurité ressentie comme une mise en péril, d’un déménagement vécu comme un exil, d’une dissolution de repère assimilée à une errance.

Submergé émotionnellement par les mouvances du quotidien, l’on perçoit la fragilité de ses bases, ce qui pousse à les explorer pour éclaircir l’origine du trouble, et ainsi repositionner l’émotion sur l’évènement qui lui est propre.

Il est souhaitable de recueillir le discernement d’un entourage lucide et sérieux, sans plus compter sur une intuition personnelle déviée.

Impact d'un transit dissonant de Neptune sur la Lune natale - Plan de la santé :

Fuite du réel, évasion du quotidien, quête d’un ailleurs idéal en adéquation avec les besoins de la sensibilité peuvent être illusoirement atteints par absorption ou injection de substances chimiques tels les médicaments, le tabac, l'alcool, les drogues, ou autre nourriture à interprétation curative douteuse. Une dépendance qui éclôt clandestinement dans un quotidien si loin des paradis nirvaniques. La fuite d'une réalité trop imparfaite.

Cet état résulte le plus souvent d’une impuissance à emprunter un autre chemin pour échapper au quotidien insatisfaisant, mais également à trouver un moyen de communication avec l’inconscient pour lever le voile sur ce qui suscite cette dépendance toxique.

L'ingestion de ces substances peut altérer le système digestif, les fonctions d’assimilation, et provoquer l'intoxication alimentaire.

La noyade, le dérèglement du liquide céphalo-rachidien et du système glandulaire, l’hypocondrie, le risque d'évanouissement voire de coma sont envisageables par décrochage du réel.

Le sommeil est envouté, connecté au psychisme inconscient y infusant le passé.

Impact d'un transit dissonant de Neptune sur la Lune natale - Plan évènementiel :

Tisser un lien intime perçu comme idéal. Crédulité, naïveté.

D’apparence sécurisant et protecteur, ce lien n’est en général guère autre que la manifestation inconsciente de la quête de la mère, de la cellule matricielle, du foyer, des origines.

Le réveil douloureux trouvera résolution dans l’analyse critique et le discernement constant des situations vécues afin de sortir d'un épais brouillard illusoire.

Le désenchantement est le plus souvent corrélé à la qualité d’œillère et de sublimation aveuglante déployées. 

‘Je l’ai vécu.
Qu’y as-tu vu ?
Dis-moi d’où je viens, donne-moi la main, fais-moi percevoir que je t'appartiens.
Tu as fantasmé mon sein, idéalisé le lien, sublimé l'anodin.
Ne dis rien je pars.
Tu voulais y croire.
Croire, n’empêche pas l’illusion.
Ni le sentiment d’abandon.
 Après le désenchantement ?
Le chemin du détachement’

Un sentiment de distance émotionnelle vis-à-vis de la famille, du quotidien et habitudes peut inciter à s’en éloigner, s’en échapper, fuir.


Un secret génère un trouble.

La prise de conscience d’un lien fusionnel inadapté émerge, motivant le besoin de lâcher prise.
L’on n’y trouve plus source nourricière sécurisante et protectrice. Appréhension.
La mère ou l’épouse ne répond plus à l’idéal, est source de déception, de désillusion. Imposture.

Elle peut s’éloigner géographiquement ou psychologiquement. Abandon.

Le climat est à la dissolution de la cellule familiale, du foyer ou du lien d’appartenance.

Des fuites d’eau, d'humidité et des risques au gaz dans le domicile sont à envisager.

Un don pour les disciplines sublimant l’émotionnel, appelant l’inconscient collectif et l’élévation spirituelle peut s’éveiller, à travers la psychologie, l’onirisme, la poésie, la musique, la peinture, la photographie, la méditation, la spiritualité.

Impact d'un transit dissonant de Neptune sur la Lune natale - Sens et conseils :


Laisser s’irriguer l’imaginaire d’inspiration. 

Recueillir ses flots à travers les arts, tels la photographie capturant l’émotion de l’instant, la peinture appelant connexion à l’inconscient collectif, la musique accordant les peuples à l’unisson, l’écriture suscitant l’évasion extatique par le verbe.

Neptune dissipant les repères, semant la dissolution psychique, conduit à réaliser que garder prise sur une maîtrise illusoire de l’émotionnel mènerait à l’erreur.


La foi et le détachement, sous guidance de la Providence, nimberont de grâce et promesses.

La réceptivité est invitée à communier avec le grand Tout, s’abandonner à l’universalité, servir la Source avec bonté et philanthropie.

Celui qui saura sublimer ses besoins, communier avec le passé en accueillant les résurgences de ses spectres repositionnés sur la ligne du temps, se verra insufflé élévation spirituelle.

Celui qui saura se pardonner d’errer et s’ignorer, développera empathie et dévouement dans l’abnégation. 

Celui qui élèvera sa sensibilité à l’octave supérieur, recevra les perceptions miraculeuses, divines.

Le discernement, boussole permettant de déjouer le péril des tentations et dérives durant cette traversée.

Contre l’aliénation mentale, l’analyse critique du ressenti et son origine.

Contre les tromperies et trahisons, l’objectivité de chaque instant.

Contre les fuites, abandons et résignations, le sens du devoir et du service.

Contre les décrochages intempestifs et intoxications artificielles, l’unification à l'inconscient et le pardon.

Contre la dérive et la perdition, continuer de croire sans être dupe.

A l’issue du transit intégrerons-nous à notre quotidien les notions d’illimité, indéfini et intemporalité.

Pour l'heure, aussi purs soient les moyens déployés pour emprunter un chemin immaculé, notre grille de lecture n’a pas achevé son œuvre qu’est d’élargir son champ de conscience, toujours réduit à ses conditionnements.
Il faudra accepter, pour un temps donné de naviguer à vue, d'avoir confiance en la vie qui ramènera tôt ou tard au port d’attache, de nouvelles vertus en main : détachement, foi, communion, amour.

© Luc Souverain – Paris, le 1er juin 2013


Commentaires (3)

1. Monier 21/08/2017

Je traverse ce transit Neptune carré lune depuis deux ans maintenant
Bravo pour cet article et votre aide

2. claude 02/03/2014

Merci pour toutes ces précieuses aidantes infos

3. Coetigrach 17/06/2013

Comme toujours vos sujets sont bien détaillés ,et instructifs . J'ai mon Fils dans sa M.V a une conjonction Lune-Neptune et s'est un vrai poète. Merci pour ce sujet.

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau

© Laurence LARZUL - 2011-2012