L'Etude karmique de Sarah Abitbol : elle est sur la bonne voie


 

LE COMBAT DE SARAH ABITBOL

CONTRE LES VIOLENCES SEXUELLES DANS LE SPORT

ET SA CARRIERE DE SPORTIVE EXPLIQUES PAR SES NOEUDS LUNAIRES


 

Sarah abitbol
Sarah Abitbol est née le 8 Juin 1975 à 17 Heures à Nantes.


 

Sarah Abitbol, dix fois championne de France de patinage artistique en couple, vice-championne d'Europe et médaillée de bronze aux championnats du monde vient de publier son livre « Un si long silence » dans lequel elle explique le calvaire que lui a fait subir son entraîneur Gilles Beyer en la violant régulièrement.

Voici ce qu’elle écrit en 4ème de couverture :

« Vous étiez mon entraîneur. Je venais d’avoir quinze ans. Et vous m’avez violée.
Il aura fallu trente ans pour que ma colère cachée se transforme en un cri public. Vous avez détruit ma vie monsieur O., pendant que vous meniez tranquillement la vôtre. Aujourd’hui je veux balayer ma honte, la faire changer de camp. Mais je veux aussi dénoncer le monde sportif qui vous a protégé, et vous protège encore à l’heure où j’écris ces lignes. Quand j’ai voulu parler, à plusieurs reprises, je n’ai pas pu le faire. Aujourd’hui, avec ce livre, je sors de ce silence assassin. Et j’appelle toutes les victimes à en faire autant
».

A la suite de la parution de son livre et des interviews qui s’en sont suivies, elle a reçu de nombreux soutiens qui l’encouragent dans son combat, dont Flavie Flament, animatrice de télévision et de radio qui a dénoncé celui qui l’a violée adolescente, David Hamilton, photographe de renom.


Soutien des patineurs et patineuses et, au-delà, de tous les sportifs de haut niveau particulièrement choqués par de telles révélations mais qui au fond n’étonnent pas grand monde tant la loi du silence était jusqu’à maintenant « puissante » dans les milieux sportifs. On parlera alors de « secret de polichinelle », dont seuls les enfants font les frais…

Sarah Abitbol a demandé la démission de Didier Gailhaguet, Président de la Fédération française des sports de glace depuis 20 ans. Elle accuse la Fédération d’avoir couvert les agissements de son ancien entraîneur. Un collectif d’anciens sportifs et professionnels ont lancé une pétition pour demander sa démission.

La Ministre des Sports Roxana Maracineanu, ancienne championne du Monde française de natation a demandé à Didier Gailhaguet de démissionner.

Après avoir tergiversé, Didier Gailhaguet a été obligé de démissionner sous la pression.

Le livre de Sarah Abitbol est le premier témoignage dans le monde sportif, car en se libérant par la parole, elle a libéré la parole dans le monde du patinage mais aussi dans tous les milieux sportifs. La Ministre des Sports a révélé recevoir, depuis, de nombreuses dénonciations émanant de toutes les fédérations sportives.

Voyons en quoi les indices karmiques expliquent ce combat pour la vérité de Sarah Abtibol. Nous verrons que ces derniers nous parlaient bien d’une réussite dans le sport, mais il s’agissait là d’un premier niveau d’interprétation superficiel. A y regarder de près, c’est bien une mission de vie de « justicière » que l’on décèle, ce à quoi elle est prête suite à son second retour des nœuds lunaires, à 36 ans.

Son Noeud Nord est en Sagittaire maison 1 et le Noeud Sud est donc en Gémeaux maison VII.

Etudions d’abord son passé karmique représenté par le Noeud Sud pour mieux comprendre comment son courageux combat pour la vérité et le respect de l’intégrité physique et morale s’inscrit dans sa voie karmique.

Son passé karmique évoque une vie antérieure consacrée à une activité sociale importante dans laquelle elle a pu être un porte-parole des idées des autres et notamment du milieu dans lequel elle évoluait. Les relations étaient mondaines, trop souvent superficielles.


Mercure Régent Karmique du Noeud Sud rétrograde en Gémeaux maison VIII

Un régent karmique rétrograde nous parle toujours d’un « passif » karmique à apurer et donc un « défi karmique de transmutation » afin de se libérer de cette charge karmique.

Ce Mercure rétrograde nous dit qu’elle se dispersait en intérêts divers et variés sans jamais vraiment approfondir un sujet à tel point que souvent c’était « le dernier qui avait parlé qui avait raison ». Elle attachait plus d’importance aux apparences et aux effets produits, ou bien à imiter les autres, tout ceci au détriment de la vérité.

Bien qu’ayant un grand sens de la communication notamment dans son réseau social et avec ses associés, de même qu’avec son conjoint, ses échanges avec les autres manquaient de sincérité et d’authenticité.

Elle ramène de ce passé le sens du dialogue, une curiosité intellectuelle et le goût des études. C’est une personne bien adaptée, sociable qui se fait facilement des relations utiles ou bien informées.

Son Mercure Régent Karmique du Noeud Sud rétrograde en gémeaux maison VIII nous dit qu’à présent elle doit se montrer plus scrupuleuse dans les échanges et la communication pour ne pas se jouer d’autrui.


Il lui faut s’impliquer dans des relations en développant avec honnêteté le sens de la communication basé sur la confiance, la morale et la loyauté.

Parce que cette position montre qu’elle a manipulé les autres, sans mesurer le poids de ses paroles, ses propos ont pu semer la peur voir même la terreur, surtout s’il s’agissait d’obtenir notamment des faveurs sexuelles ou financières.

En tout cas nous voyons là une mentalité du passé assez malsaine, n’hésitant pas à mentir ou à faire dire aux gens des choses qu’ils n’ont jamais dites. Ses paroles superficielles et dispersées pouvaient s’apparenter à des commérages, voire des calomnies qui ont nui et causé du tort à autrui.

Mais nous voyons surtout à cette position des « démons » qui l’ont rattrapée puisque cette position parle bien de peur voir même de terreur que son « personnage » passé a imposé pour obtenir des faveurs financières ou sexuelles.

UN RETOUR DE BATON KARMIQUE

Il y a donc clairement une « rétribution karmique » dans cette vie par rapport à ces viols qu’elle a subis. La Loi du karma est implacable. Il faut malheureusement subir ce que nous avons fait subir, afin, dans le meilleur des cas, de reprendre conscience de sa faute.

En effet, la conscience de notre époque est plus à même de comprendre que rien n’arrive par hasard et c’est ici que l’astrologie karmique peut aider à cheminer en conscience. Car notre chemin nous rend la monnaie de notre pièce, jusqu’à ce que l’être « comprenne » son erreur passée. Alors, et seulement alors, la « loi de grâce » entre en action et annule le karma. Nous nous en libèrons et pouvons de ce fait espérer que « plus jamais ça ».

En effet, la conscience du karma permet de comprendre que nous nous incarnons en vue d’expérimenter et apprendre. Or, une leçon comprise ne sera plus « resservie » car elle ne sera tout simplement plus nécessaire à notre éveil. C’est ici qu’il faut tenir en compte des événements récurrents dans notre destin, car cette récurrence a pour fin de nous conduire à cette prise de conscience. La loi karmique suppose en effet qu’un même plat, parfois amer mais pas toujours, nous est « resservi » jusqu’à l’éveil de notre conscience.


COMPARER SON THÈME A CELUI DE SON ABUSEUR ?

Bien sûr, nous pourrions comparer son thème à celui de son bourreau pour mieux comprendre. Mais est-ce utile ? Alors que tout un chacun peut comprendre, grâce aux divers témoignages, en quoi de tels viols sont susceptibles de pénaliser le destin des victimes. S’il y a encore des inconscients à ce sujet, il s’agit ici de faire comprendre à ces derniers le caractère criminel et destructeur de tels actes. Le témoignage des malheureuses victimes y contribue, que celles-ci soient connues ou non.

Mercure rétrograde en maison VIII, quoi qu’il en soit, ne l’a pas « ratée » en termes de rétribution karmique puisque nous voyons là clairement la source karmique des viols qu’elle a subis de son entraîneur.

Pour résumé cette position montre une « pollution » psychique dans les relations, les échanges, la communication et les écrits aussi.


SA VOIE DE RÉSOLUTION

Avec son Noeud Nord en Sagittaire, il importe maintenant qu’elle développe davantage de sens moral et d’honnêteté. Cela pour s’ouvrir à des sujets sains qui éveillent l’esprit, le fasse évoluer vers des sujets plus philosophiques ou/et religieux. S’ouvrir l’esprit à la connaissance, lui permettra de le structurer pour s’élever sur le plan spirituel.

Son livre témoigne déjà qu’elle a « compris » l’importance du «parlé vrai» et du «parlé franc», de dire la vérité, tout simplement. Tandis que son passé karmique de superficialité et de commérages, l’aurait conduit à étouffer les choses par compromission et pour avoir la paix. Le Noeud Sud en VII ment a priori davantage par omission que par vice, mais son parcours lui a permis de mieux comprendre le vice de cette forme de mensonge. Cela revient en effet à manipuler son monde, en taisant l’important ou le grave, et donc tromper et égarer les autres. Cela bien souvent pour obtenir des faveurs et des avantages qui sinon, lui auraient été refusés. L’acquis positif de ce Gémeaux au Noeud Sud réside dans des facilités d’expression qui lui permettent à présent d’écrire un livre. Cela, dans un esprit de vérité et de justice.


On sait qu’écrire a en soi des vertus thérapeutiques, permettant de mettre des mots sur nos souffrances inconscientes. Mais ici, de plus, avec le Sagittaire au Noeud Nord, il s’agit de se montrer « protecteur » ce qu’elle fait à l’âge adulte, considérant le nombre de victimes que ces personnes peuvent encore faire si on ne les arrête pas, même si pour elle, le mal est fait. C’est donc ici aussi l’altruisme de son Noeud Sud en VII qui parle, outre le sens de l’équité propre aussi à ce Noeud Sud.


Il faut noter que son livre paraît en janvier 2020 tandis que depuis début janvier Laurence Larzul, auteur, astrologue et philosophe écrit sur l’importance de « révéler ce qui se cache » et notamment elle a écrit sur le sens à donner à la Pleine Lune du 10 Janvier 2020 en conjonction avec la conjonction Saturne/Pluton en Capricorne qui devait débusquer le Mensonge et les Menteurs.

Le livre de Sarah Abitbol, sort donc à point nommé pour jeter un gros pavé dans la marre à ce sujet !


Continuons l’étude de ses indices karmique du passé…

Son Noeud Sud est en maison VII. Sa Vénus co-régent karmique du Noeud Sud est en Lion maison IX (nous parlons du co-régent pour le régent de la maison du noeud lunaire).

Cette position montre de la dépendance vis-à-vis des partenaires conjugaux et sociaux. Nous voyons la difficulté à faire des choix, un manque d’initiative et d’affirmation de soi, un tempérament suiveur qui vit souvent dans la compromission concernant ses valeurs morales.

La sociabilité a été développée comme nous l’avons vu, mais avec de la manipulation, des faux semblants et du secret.

De ce passé, elle garde toutefois douceur et gentillesse et esprit de conciliation.


SES ACQUIS VENUSIENS

La position de Venus régent karmique du Noeud en maison IX, souligne encore l’importance des questions de Justice dans ses vies antérieures. La maison IX est en effet en analogie avec le Sagittaire où se trouve son Noeud Nord, montrant que la moralité développée par le passé va nourrir son combat dans cette vie actuelle. Le sens de la Justice et de l’équité sont importants et soulignés deux fois, par la maison VII et la maison IX. On trouve aussi Saturne-Cancer dans ce secteur, lequel l’avait par le passé mise en butte avec une probable injustice, au sein de la famille notamment. Saturne peut ici jouer le rôle du censeur bridant, opprimant, écrasant.

Or, le Noeud Nord est passé récemment sur sa position, réveillant cette blessure liée à l’injustice, alors que Saturne était conjoint au Noeud Sud en Capricorne avec Pluton. Elle vivait en quelque sorte la Pleine Lune de ce Saturne en IX, assoiffé de justice mais qu’elle a longtemps auto- censuré par son « si long silence »...


Il n’est donc pas étonnant que, dans cette vie ; elle redevienne un porte-parole pour défendre des valeurs justes, saines et morales. Son ascendant Scorpion caractérise en effet un tempérament de véritable « justicier », pouvant se montrer extrémiste, mais cela, pour ne pas mourir et juguler une possible auto-destruction liée aussi à cette position de l’Ascendant.


C’est pourquoi il lui a fallu attendre le retour des nœuds de ses 36 ans pour passer à ce « programme » karmique consistant à « nettoyer » son environnement de secrets destructeurs dont elle a pu mesurer auparavant le caractère néfaste. Derrière ce combat pour la vérité sur les abus sexuels secrets, exercées en milieux sportifs, elle nous parle aussi des maltraitances puisque nous apprenons aussi que la mère de Surya Bonaly, patineuse française neuf fois championne de France en solo, et une fois championne de France en couple en 1989, était aussi maltraitée par sa mère et son entraîneur, dans les vestiaires au cours des entraînements.

Et sa Vénus régent karmique du Noeud Sud en Lion montre ses grandes qualités artistiques et créatives qui l’on distinguée et permis la reconnaissance et le succès sportifs que nous lui connaissons.


Voici l’extrait de l’ABC de Laurence Larzul sur cette position :

« Venus Régent Karmique du NS en Lion : le natif a trouvé l’harmonie dans l’expression artistique et la création. Il a développé sa valeur personnelle en cultivant ses talents et une expression séduisante de sa personnalité. Il a souvent représenté un canon esthétique pour ses contemporains, conquis par la séduction de son apparence, son vêtement, sa parure. Artiste reconnu, ses créations ont été appréciées. L’amour a joué un rôle important et il a été un amoureux sincère et loyal et a pu aimer une personnalité marquante de son époque, ce qui s’est réactualisé pour Lady Diana dont la Vénus régent du NS en maison II est en maison V au carré des noeuds lunaires. L’amour chaleureux qu’il a porté à ses enfants a crée un karma positif avec eux. Il a parfois financé des écoles ou des oeuvres artistiques. Si Vénus est rétrograde, mal aspect ou stigmatisé par la Lune Noire, le natif a cherché à se valoriser par la séduction et la conquête amoureuse, n’aimant au fond que lui-même. La dissipation dans les plaisirs et le luxe, l’égoïsme et l’autosatisfaction, les dépenses de prestige, un côté m’a-tu-vu et les goûts tape à l’oeil ont nui à ses affections ou à sa reconnaissance artistique. Il retrouverait les mêmes travers dans ses amours actuels. Dans l’éducation de ses enfants, il devra veiller à leur inculquer de solides valeurs, fondées sur l’amour et le respect plutôt que l’esbroufe s’il veut conserver leur estime ».


La Vénus de Sarah Abitbol n’est ni rétrograde, ni stigmatisée par la Lune Noire. Elle est au carré d’Uranus, ce qui a pu la pousser à développer son originalité dans la pratique de son art en créant un conflit créateur mais surtout en aspect harmonique aux noeuds lunaires ce qui montre qu’elle bénéficie d’un acquis favorable relatif à cette planète. Une planète en bon aspect aux nœuds lunaires stipule souvent « un mérite du passé ».

C’est donc un bonus mérité par les vies antérieures et qui l’a aidée et l’aide à évoluer dans la vie actuelle. C’est un atout qui s’intègre harmonieusement dans le destin. Il y a un karma positif concernant l’amour, bien sûr : elle a notamment expliqué que c’est grâce à un ancien fiancé qu’elle a pu retrouver la mémoire concernant ce traumatisme du viol sinon refoulé.

C’est important de le noter pour souligner aussi combien l’amour peut aider à la libération.
Elle est une femme heureuse, mariée et mère de famille maintenant. Nous pouvons voir qu’elle bénéficie bien des bienfaits de la planète Vénus issus de son passé karmique et poursuivis dans cette vie.

De plus, Sarah Abitbol est une belle femme.
 


LA VOIE D’EVOLUTION-RESOLUTION

Développons maintenant son Noeud Nord, lequel exprimant la voie à prendre pour se réaliser.
 


Jupiter Régent Karmique du Noeud Nord est en Bélier maison VI.

Après ce passé de dispersion, d’échanges superficiels, de mondanités entachées de manipulations diverses, son Jupiter Régent Karmique du Noeud Nord lui demande de développer l’optimisme et la confiance en soi pour s’intégrer socialement, en jouant un rôle de protecteur et de guide.

Il importe dans cette vie qu’elle suive loyalement et honnêtement les règles du jeu afin de se montrer digne de sa position, et non seulement opportuniste.


Elargir ses horizons, développer ses connaissances pour donner du sens à sa vie ou bien trouver un idéal auquel se consacrer, tout en respectant ses engagements fait partie de sa mission de vie.

Cette voie lui demande de vivre un engagement loyal, sincère et authentique et persévérer dans sa voie ou sa quête.

Jupiter Régent Karmique du Noeud Nord est en Bélier, lui permettant d’imposer ses convictions morales ou intellectuelles en tant que protecteur, être un guide entraînant et dynamisant autrui. Pour cela, il lui suffit de se laisser porter par ses convictions qui la conduisent à se faire redresseur de tort, luttant pour le droit, la morale ou la Justice.

Cette position de Jupiter qui, dans un premier temps, lui a permis d’être une sportive accomplie et gagnante, l’entraîne dans un nouveau challenge à l’âge mûr. Animant son combat pour la défense des victimes de viols et d’abus sexuels dans le domaine sportif, Il s’agit à présent d’utiliser ces belles qualitiés sportives pour prendre la tête de ce combat et ainsi devenir un guide et un leader déterminé et actif.

Son Jupiter en maison VI nous précise que c’est bien dans son milieu professionnel qu’elle doit porter la défense des autres victimes et ainsi améliorer l’organisation sociale et technique de la Fédération des Sports sur glace. C’est d’ailleurs ce qu’elle explique : « il y a un grand ménage à faire dans cette Fédération en la réorganisant ». D’autres athlètes de la fédération le disent aussi.

C’est ce Jupiter Régent Karmique du Noeud Nord en maison VI qui lui a permis de développer des compétences techniques et le sens de la discipline indispensable pour mener sa carrière de patineuse au plus haut niveau de la compétition.


Mars Co-Régent Karmique du Noeud Nord est en bélier maison VI

Mars en Bélier est naturellement renforcé dans ses qualités : courage, d’autonomie et d’initiative en se centrant sur ses désirs personnels pour agir.

Avec cette position il faut entreprendre, lutter et innover, ce qui signe un tempérament « sportif » par nature. La combativité marsienne, ici, a besoin de challenge et de défi à relever.

Il s’agit de ne plus dépendre des autres ou de de son conjoint comme dans son passé karmique. Elle doit apprendre à faire cavalier seul sans attendre l’approbation des autres et se battre pour ce qu’elle croit juste.

Une conjonction Jupiter-Mars en Bélier signe le « général de guerre », prêt à toutes les audaces pour gagner, ce qui fait d’elle la sportive de haut niveau que nous connaissons. Sa voie lui demandait de développer le goût de la lutte et de la compétition, ainsi, peut être qu’une combativité hors norme, aussi soulignée par la pugnacité de son ascendant Scorpion.

La première lutte étant sans doute contre sa propre « inertie » ramenée de son passé qui a pu lui jouer des tours avant qu’elle en arrive à ce niveau de compétition. Venus du Noeud Sud, sinon, se contentait volontiers de la facilité de séduire, plaire, aimer… Jusqu’au danger de compromission par lâcheté. Ce qui, sur le plan karmique, aurait généré un nouveau karma.

N’oublions pas que s’il existe un karma venu du passé, ce dernier peut s’alourdir chemin faisant et s’aggraver si nous ne prenons pas la ferme résolution de changer au vu de nos erreurs. Toute épreuve dans notre vie est l’occasion d’en prendre conscience, d’où la phrase « heureux sont les éprouvés » ! Ce qui bien sûr ne prend sens que dans le cadre d’une véritable spiritualité.


Mars Régent Karmique du Noeud Nord en maison VI vise la perfection et ne craint pas de s’astreindre à une discipline quotidienne et régulière, à faire des efforts constants pour développer ses compétences et facultés.

Elle a beaucoup travaillé pour devenir l’athlète qu’elle est devenue, cela jusqu’à décrocher un titre mondial. C’est à ce Mars Régent Karmique du Noeud Nord en Bélier maison VI qu’elle doit cette courageuse endurance.

C’est aussi ce qu’il faut comprendre de l’aspect harmonique de Venus aux noeuds lunaires, laquelle est Régent Karmique du Noeud Sud, car elle a pu utiliser ce puissant Mars pour rmettre en valeur et développer les talents artistiques de sa Vénus en Lion. En rappelant que notre évolution ne peut se faire que sur la base de nos acquis passés.

Elle se bat maintenant pour ce qu’elle croit et peut se permettre d’agir selon sa conviction concernant l’importance de ce combat pour dénoncer les violences sexuelles dans le sport, d’en être le « fer de lance » et la figure de proue

Elle a eu le courage d’aller sur les plateaux de télévision et dans les radios pour parler à l’opinion publique, laquelle lui a été immédiatement favorable, alertant aussi de nombreux parents. Elle a affirmé clairement son indépendance sans attendre l’approbation des autres, mettant au service de ce combat ses qualités de combativité et d’endurance développées par sa carrière sportive.

Dans ce combat qu’elle mène nous voyons clairement à l’oeuvre son Mars en maison VI qui lui demande de mettre sa combativité au service d’autrui ou d’une utilité publique, l’axe XII-VI étant celui du Service. Elle ne craint pas de provoquer son milieu « professionnel » afin d’assainir la pratique sportive de ses collègues et confrères.

De plus, l’ascendant Scorpion fait rarement dans la demi-mesure, ici est le Justicier prêt à tout pour défendre la cause en laquelle elle croit.


SON DEFI KARMIQUE DE TRANSMUTATION

Il se lit dans la position de la Lune Noire qui se fait « initiatrice » sur notre chemin de rédemption.

Elle est en Poissons maison IV.

La Lune Noire en Poissons

Voici l’extrait de « Comprendre la Lune Noire » de Laurence Larzul sur cette position :

En Poissons ou en maison XII

« L’ambivalence concerne l’âme avec laquelle un contact doit être rétabli. Une spiritualité exigeante insuffle au natif un rejet des religions classiques qu’il juge hypocrites. Son mysticisme ne reconnaît aucun culte. Refoulant sa spiritualité, il peut au contraire rejeter toute notion de philanthropie et de charité chrétienne allant parfois jusqu’à prôner l’immoralité comme grande vérité. Il cédera alors à la dépravation, à l’attirance des bas-fonds par intolérance à la déception, à la souffrance, à la dérision d’un monde sans âme ni pitié et se livrera à la débauche comme s’il renonçait à son salut et voulait se perdre. Cette position peut donc faire du natif le plus pur comme le plus vicieux des individus. Ses vertiges métaphysiques et ses crises de conscience peuvent l’attirer vers la souffrance afin d’éprouver la dissolution et la déchéance. La tentation de démission est forte et les remparts psychiques peuvent céder emportant le natif dans une submersion de l’inconscient, il sera comme envoûté ou dans le coma. Il peut sublimer ses contradictions par une discipline alliant corps et spirituel tel que le yoga. Utiliser le foisonnement des images et des émotions intérieures de manière concrète par la peinture, la photo, le cinéma ou encore la musique lui permettra de libérer des émotions et inspirations singulières. Il y a obligation de se sacrifier à une cause ou de se mettre au service d’autrui pour aider. L’humanitaire, l’aide sociale ou le soutien thérapeutique est une manière de transcender cette Lune Noire qui obligera le natif à entrer en contact avec la souffrance humaine afin de développer sa compassion ou son ouverture spirituelle. Il doit maîtriser et rectifier sa faculté spirituelle, laisser la part belle à son âme et à ses émotions pour échapper à un sentiment d’emprisonnement ou d’aliénation qui risquerait de générer une grave maladie ».

Avec une Lune Noire en Poissons il y a l’obligation de se sacrifier à une cause ou de se mettre au service d’autrui. Cela stipule une obligation de rentrer en contact avec la souffrance humaine pour développer sa compassion ou son ouverture spirituelle.

Elle pose aussi la question de « l’immoralité », l’attirance vers la dépravation, la débauche. « Cette position peut faire du natif le plus pur comme le plus vicieux des individus ».

Ici, la Lune Noire Poissons stigmatise Neptune, que l’on trouve rétrograde en Sagittaire et en maison II, conjoint à son Noeud Nord.

Neptune rétrograde en maison II est en conjonction au Noeud Nord.

Or, concernant « l’immoralité » que peut évoquer la Lune Noire en Poissons nous voyons que Neptune qui rétrograde en maison II montre qu’elle doit faire preuve de plus de discernement et de moralité dans la gestion de ses biens et de son argent, mais aussi de se montrer plus « claire » concernant son sens des valeurs. Avec ce dernier, sinon, celles-ci reste floues et « selon » car l’individu peut manquer de principes clairs et fermes qui sont autant de garde-fou.


La planète rétrograde pointe un karma et en effet nous pouvons voir le peu de scrupules qu’il faut avoir eu pour user de la peur et de la terreur pour obtenir des faveurs financières ou sexuelles, comme l’indique son Mercure qui rétrograde en maison VIII.

Pour Sarah Abitbol nous avons compris, au vu de ce qu’elle a vécu, qu’il s’agissait de faveurs sexuelles que son « personnage » passé avait obtenu par la peur ou la terreur.


Neptune est en conjonction au Noeud Nord.

Ce Neptune parle aussi de dévouement, de compassion et de désintéressement. Il y a une aspiration à se consacrer à une cause élevée, généreuse et désintéressée. Elle est animée par le désir de dépasser les limites du commun liées aux considérations personnelles ou égoïstes, issues d’une vision matérialiste des choses.

Se consacrer à un idéal sans s’éloigner des réalités constitue la voie qu’elle devra poursuivre inconsciemment.

Sachant que la planète au Noeud Nord représente un but à atteindre et qu’elle est moins intégrée dans la personnalité, il faut faire des efforts pour la manifester et en bénéficier. Comme Neptune est rétrograde, ces efforts ne porteront pas nécessairement leurs fruits dans cette vie, mais auront des répercussions dans le futur.

Et Neptune au Noeud Nord n’étant pas encore intégré dans la personnalité, en termes de quête spirituelle, elle peut donc en vivre plus le côté « illusion », « déception » ou «erreur ». Ca doit l’inciter à être vigilante concernant de fausses voies, avec le risque de déchéance morale et physique notamment avec les dépendances toxiques dont peut aussi nous parler la Lune Noire en Poissons.


Or, Sarah Abitbol est sous anti-dépresseurs et anxiolytiques et voici ce qu’elle en dit :

« Les antidépresseurs et les anxiolytiques sont devenus ses « fidèles compagnons de vie. » « Au fond de moi, je ne vis pas, je ne respire pas »....

Si la dépendance médicamenteuse est la conséquence des viols qu’elle a subis, elle montre aussi qu’il y a un « refoulement » très fort de la problématique karmique que nous avons décelé en lien avec son Mercure rétrograde en maison VIII mais aussi son Neptune qui rétrograde en maison II. Ce dernier montre qu’elle doit faire preuve de plus de discernement et de moralité dans la gestion de ses biens et de son argent, mais aussi clarifier et mettre en ordre dans ses valeurs, lesquelles sont à la base de ces questions de «moralité» ou «d’immoralité».


La Lune Noire en Poissons pointe l’obligation d’aider les autres, ce qui passe par la rectification de son Neptune rétrograde en maison II, cela pour dépasser ses illusions quant à ses valeurs et attachements, propres à cette maison.

Le bénévolat peut justement l’aider à évoluer vers davantage de détachement et de désintéressement sans lesquelles, aucun progrès spirituel n’est vraiment possible. Faire don de sa personne sans attendre de l’argent en retour rectifiera ainsi ce karma. Un mauvais neptune ne peut en effet devenir positif, qu’en travaillant au détachement et au désintéressement. Il faut admettre effet que c’est l’effet de notre attachement qui nourrit nos illusions, mais aussi, nos croyances. Ici, il faut lâcher prise avec ce que l’on voudrait garder car cela nous rassure.


C’est donc la problématique posée par cette Lune Noire, reliée à Neptune au Noeud Nord qui rétrograde en maison II. Il s’agit aussi de concrétiser des valeurs plus élevées en relation à la spiritualité. Neptune en Sagittaire vise souvent un idéal élevé, mais pas toujours ancré dans de saines valeurs, d’où son possible « égarement » moral et dévoiement.


LUNE NOIRE MAISON IV

La Lune Noire stigmatise la Lune que l’on trouve au Noeud Sud.
 


Voici l’extrait de « Comprendre la Lune Noire » de Laurence Larzul sur cette position :


Lune Noire en maison IV

« C’est l’univers familial qui est le noeud de la problématique. La mère en particulier peut être à l’origine d’une attitude ambiguë envers la maternité, ou la famille, et conduire le natif à refouler tout désir de fonder un foyer. Il risque de se replier dans une attitude infantile et d’acquérir difficilement la maturité affective en raison de rapports familiaux difficiles. Les différends avec les parents, si ce n’est la coupure radicale avec ses racines, ont pu le fragiliser et le déstabiliser. Il éprouve un intense besoin de sécurité qu’il pourra chercher à combler par l’appartenance à un groupe, un noyau d’intimes et des familiers. Toutefois, la dépendance a autrui l’insécurité davantage encore, faisant resurgir sa crainte de l’abandon. Il lui sera toujours difficile de trouver un lieu ou se sentir véritablement chez lui, à sa place, et son existence risque d’être de ce fait instable. voire nomade. Il peut avoir tendance à somatiser ses difficultés par l’anorexie. Il peut nourrir une certaine honte de ses origines ou les renier tout simplement.

Quoiqu’il en soit ses racines auront un impact déterminant sur les options de sa vie (il peut être par exemple victime de racisme). En dépassant sa peur d’être abandonné, il peut se réaliser pleinement créant un asile pour accueillir les personnes seules ou défavorisées ou en créant une fondation pour l’enfance par exemple. C’est à l’égard des siens, de son passé et de ses origines qu’un karma devra être dépassé ou résolu ».


La Lune est conjointe au Noeud Sud.

Extrait de l’ABC de Laurence Larzul sur cette position :

« La vie émotionnelle, sentimentale et subjective a dominé dans les expériences passées. La relation à la mère et à l’univers féminin a été prépondérante et marque encore profondément les tendances instinctives du natif. Cette emprise psychique peut générer des tendances régressives et un attachement pathologique à la mère. A moins que l’individu ne réagisse par un violent rejet à son encontre au contraire. L’immaturité affective ou même psychique peut l’handicaper dans son désir de fonder un foyer harmonieux. Trop subjectif, le natif s’adaptera difficilement aux réalités préférant les caprices de son imagination et de ses fantasmes. Caprice, émotivité, subjectivité seront les handicaps du natif qui réagira trop souvent par la susceptibilité à un monde extérieur perçu comme hostile. Fragile et dépendant, il est mal armé pour l’existence et s’épanouira mieux en milieu protégé et exigeant peu de lui. Parfois, ce peut être l’indice d’une vie écourtée où le natif n’a pas atteint la maturité en raison d’une constitution trop fragile ou de problèmes liés à la croissance ou à la nutrition. Il peut avoir un côté « vampirisant », tant ses besoins dominent toute autre forme de considération ce qui le rend trop souvent inaccessible aux arguments de la raison. Comme le Noeud Sud Cancer, il y a toutefois un acquis concernant la popularité qui pourra se réactualiser en vue de la réalisation du Noeud Nord ».


A partir de cette position de la Lune au Noeud Sud, l’injonction de la Lune Noire en maison IV lui demande de grandir, d’opérer un détachement de la mère et de la famille. Il lui faut trouver sa sécurité intérieure, notamment en fondant son propre foyer et en créant ses propres attaches. Pour Sarah Abitbol cela passe au travers de la maternité puisqu’elle est la mère d’une petite fille de 11 ans.

C’est d’ailleurs pour être devenue elle-même mère, qu’elle a pris conscience de la nécessité de protéger les enfants. Sinon, elle était loin d’en faire reproche à sa mère, ayant grandi dans ces conditions. Et là, nous voyons qu’elle ne veut pas faire subir à sa fille ce dont elle a pâti, sachant les conséquences dramatiques pour « son enfant intérieur », tout d’abord, qui a survécu grâce aux « perfusions » d’anxiolitiques. Mais était-ce normal ? Certes, non. Et voilà donc un « héritage toxique » qu’elle ne veut léguer ni à son enfant, ni aux autres jeunes, toujours à la merci de tels prédateurs inconscients.

Ici, donc, nous pouvons parler de karma « effacé » dans la mesure où cette difficulté de destinée lui a permis de devenir davantage consciente des dangers menaçant l’innocence et la jeunesse. Une belle façon de payer son dû à la société tout en réglant son propre karma.


CONCLUSION

Si le livre de Sarah Abitbol est très important puisqu’elle rentre ainsi dans le processus d’aide aux autres (ce que lui demandait la Lune Noire en Poissons), elle ne peut pas en rester au simple stade « vindicatif » car cette Lune Noire demande de prendre un chemin spirituel, ce à quoi l’appelle aussi son Neptune conjoint au Noeud Nord.

Chemin spirituel qu’elle peut commencer à emprunter en Servant l’Humanité par compassion. Pour Sarah Abitbol le bénévolat est très important car aussi par le «don de soi» qu’elle peut rectifier le karma de son Neptune Rétrograde en maison II.

Or, dans le «don de soi», dans le bénévolat, elle ferait l’expérience de la valeur du travail «non rémunéré», sans rien attendre en retour (qu’il s’agisse d’honneur ou de reconnaissance), pour aider son prochain. C’est ainsi qu’elle exprimerait au mieux son Neptune au Noeud Nord stigmatisé par la Lune Noire.

Ce Service à l’Humanité pourra aussi l’aider à se sevrer des anxiolytiques et anti- dépresseurs. Ceci paraît essentiel sur sa voie puisque c’est la réussite de ce sevrage qui montrera qu’elle a « compris » et qu’elle a « réparé » la faute de son personnage passé.

En effet, cette dépendance médicamenteuse est directement liée à ce passé karmique, mais aussi à des valeurs trop matérialistes qui font utiliser des « substituts » s’avérant plus destructeurs pour l’âme que salvateurs. On connaît en effet maintenant tous les effets destructeurs sur l’âme et le psychisme de ces psychothopes qui ne valent que comme « béquille » passagère, avant que de s’en libérer pour vraiment renaître à soi-même, dans son intégrité. Comme nous entendons Janrock le rappeler sur Youtube, l'allopathie est sans doute une des meilleures "médecine d'urgence" mais en aucun cas pour traiter à long terme comme le veut la tradition médicale faisant référence à l'astrologie, comme le disait Hippocrate imposant de la connaître pour se prétendre médecin. On sait que si elle peut éviter des suicides, elle peut aussi provoquer un tel passage à l'acte.

Elle a déclaré qu’elle souhaitait l’allongement du délai de prescription des crimes sexuels commis sur les mineurs. Elle pourrait, par exemple -et entre autres-, s’engager dans ce combat qui concerne le Droit et la Justice qui marque son thème, rejoignant en cela le combat de Flavie Flament qui milite déjà en ce sens.

Sarah Abitbol est âgée de 45 ans et elle approche de l’échéance karmique de l’inversion des Noeuds Lunaires où elle « retrouve » le passé pour mieux se diriger vers sa destinée ce qui se fait bien sûr par la « compréhension » du karma à rectifier afin d’évoluer sur un plan supérieur de compréhension de la vie et de ses lois.

Nous lui souhaitons une bonne continuation et une bonne route sur ce nouveau chemin !

Elisabeth Darras
Ecole de Laurence Larzul, auteur, astrologue, philosophe

 

 

Pour se procurer le livre de Sarah Abitbol : https://fr.shopping.rakuten.com/offer/buy/4466335097/everest-format-beau-livre.html

 

 

 

Sarah Abitbol Gilles Beyer

Ajouter un commentaire