POUR LES CHERCHEURS DE VÉRITÉ VRAIMENT CHRÉTIENS

 

POUR LES CHERCHEURS DE VÉRITÉ VRAIMENT CHRÉTIENS

Mes derniers articles consistaient à rappeler cette évidence : « celui qui ignore le passé se condamne à le reproduire » car cette sage phrase doit être rappelée dans la logique de l’astrologie karmique chrétienne que je défends.

J’ai donc rappelé comment, bien des faits actuels, dont la dénonciation de la finance juive, avait déjà fait les « une » des journaux au siècle passé, à la veille des guerres. Et j’ai permis, je l’espère, de comprendre en quoi beaucoup ont été manipulés en se rangeant soit du côté franc maçon, soit du côté catholique, sachant que les mêmes étaient derrière à attiser les conflits de l’époque, car c’est leur intérêt de le faire.

Rappelant donc que nous « revivons » un même contexte, à l’image d’une boucle temporelle, renouvelant un même test pour l’humanité. Soulignant que dans la spirale évolutive, il s’agissait maintenant de ne pas rater le virage en reproduisant la même erreur que par le passé.

CALOMNIES INIQUES

Récemment, sur le réseau VK, j’échangeais avec un jeune catholique après avoir publié une vidéo sur Les Brigandes. Pour lui, Joël Labruyère était un personnage infréquentable. Je lui ai demandé de s’expliquer, et c’était à la limite où je ne l’ai pas entendu reproduire l’accusation faite aux Templiers de baiser l’arrière train d’un bouc !!!! Ce jeune homme n’était toutefois pas complètement idiot, mais il m’a fallu argumenter pour défendre ce monsieur dont j’avais apprécié les articles éclairants, déjà croisés sur le web dénonçant les Jésuites. Je lui faisais noter que d’ailleurs, à ma connaissance, il était bien le seul à éclairer sur le sujet les chrétiens.

Toutefois, je précisais avoir été un peu refroidie de voir les Brigandes s’afficher avec M. Lepen qui n’est pas à mes yeux l’incarnation ni d’un vrai christianisme, ni d’un vrai nationalisme. C’est à mon avis la raison pour laquelle ils sont à présent attaqués depuis 4 ans disent-ils. On les traîne dans la boue et on les fait passer pour ce qu’ils ne sont pas, ce qui les oblige bien sûr à sortir de leur réserve sur Youtube où leurs vidéos ont été censurées.

Ces procédés calomnieux visant à détruire les gens sont immondes et ne sont pas sans nous rappeler les méthodes de l’inquisition.

Je disais donc à ce jeune catholique, à mon avis sincère, qu’il est un peu dommage que des chrétiens sincères se retrouvent à jouer les inquisiteurs jetant anathèmes et condamnation, sans étude ni analyse car c’est alors se laisser conduire sur la voie de l’iniquité, laquelle est par essence satanique. Tel est mon point de vue de chrétienne « pure et dure » car il n’est de vrai péché, comme l’a dit le Christ que celui fait contre : l’Esprit Saint (c’est à dire : la vérité inspirée).

Ce péché là est « irrémissible » ce qui fait sens d’un point de vue karmique car si la vérité vous est inspirée mais que vous ne l’écoutez pas : comment voulez-vous être sauvé ? C’est donc bien Jésus qui a dit qu’on pouvait blasphémer contre lui, mais ce pécher là : ne pourrait donner lieu à une quelconque rédemption.

Je rappelle qu’en tant que Chrétienne, l’avis du Christ lui-même m’importe davantage que celui de ses prêtres, parmi lesquels, de longue date, il existe des traîtres à sa parole et des théologues pervers ayant créé davantage de satanistes que de chrétiens. Ce qui explique le karma encouru.

 

VRAI CHRISTIANISME VS CATHOLIQUE

En tant qu’astrologue karmique chrétienne baptisée catholique, j’ai du éclairer l’histoire du christianisme pour rappeler la parfaite compatibilité avec la réincarnation du vrai christianisme, ses premiers représentants l’admettant. Hettie Védrine, à la parution de mes ouvrages, avait fait paraître un ouvrage intitulé « l’Église et la Réincarnation » rappelant que bien des paroles du Christ ne sont pas vraiment compréhensibles sans la lumière de la réincarnation et la connaissance du karma.

Un vrai chrétien s’ouvre donc naturellement à cette vision des choses par la simple recherche de la vérité. Il n’y a besoin à ce sujet d’aucun « discours dogmatique » ni même de « discussion théologique » lorsque l’on cherche à comprendre, par amour du Christ. Il suffit de suivre l’intuition de son coeur.

GRATITUDE A JOEL LABRUYERE

Bien que ne le connaissant pas, j’ai trouvé ses articles très éclairants sur certains faits vécus dont je cherchais la cause. Je m’interrogeais en effet sur le fait de comprendre les méfaits de l’inquisition notamment, tout à fait contraires selon moi à l’Esprit Chrétien. Cela m’a, de longue date, distanciée du catholicisme officiel que j’ai jugé criminel de par ces faits connus et historiques. Nul besoin donc de mener des enquêtes conspirationnistes pour le savoir, l’éducation nationale franc maçonne se charge de nous instruire sur ces questions pour justifier une position anti-chrétienne et valoriser « une révolution républicaine » qui nous aurait sorti de cette iniquité.

Je n’étais pas pour autant tombée dans le « chaudron du diable » de la franc maçonnerie si décriée par ces mêmes catholiques, toujours prêts à vous envoyer au bûcher si vous êtes astrologue. Du moins, pour certains répétant les mots d’ordre de cette église. Pour ma part, il suffit en effet d’écouter la parole du Christ « on reconnaît un arbre à ses fruits ». Cette vérité de base, m’a fait regarder la franc maçonnerie d’un œil tout aussi suspicieux si l’on considère ce que devient la société française, bien loin d’un quelconque « perfectionnement humain » tel qu’affiché par cette organisation.

Tant et si bien qu’aucune de ces deux institutions françaises ne m’ont jamais semblé crédibles ou dignes de foi.

D’ailleurs, j’avais appris par un franc maçon que c’est au sein même de la franc maçonnerie qu’un rituel les obligeait à s’affirmer « je suis le grand inquisiteur... », ce qui était à mes yeux très étonnant puisque la franc maçonnerie se plaignait apparemment des persécutions de l’église. Ca m’avait toutefois éclairé sur certaines attaques que j’avais eu à vivre dans les années 90 émanant d’une organisation d’astrologues. Ainsi ai-je appris l’existence d’une franc maçonnerie catholique et non seulement laïque et républicaine. Les catholiques sont donc aussi derrière la franc maçonnerie.

C’est ici que Joël Labruyère m’a permis d’éclairer le fil conducteur en nous parlant de l’entreprise des Jesuites. Ce fil là, oui, permettait de comprendre comment tant l’église catholique que la franc maçonnerie se sont trouvés perverties dans leur apparent objectif spirituel. Entraînant globalement la France dans l’erreur spirituelle.

 

DEUX FRONTS D’ATTAQUE A L’ASTROLOGIE

C’est ce qui me faisait répondre à une dame franc maçonne que je les trouvais très ambigus quant à l’astrologie : l’admettant sans la défendre et bien au contraire, tentant de lui nuire en sous-main (je suis bien placée pour le dire puisque je fais aussi l’objet d’attaques et c’est aussi ce qui explique que la thèse d’Elisabeth Teissier ait fait un tollé à la Cité des Sciences). En effet, c’est à présent par le biais « scientifique » qu’on la discrédite (les jésuites en sont les chantres) en plus des traditionnels laïus sur « la science du démon » émanant de l’église catholique.

Je rappelle toutefois que c’est dès Colbert (et sous pression des jésuites), qu’elle avait déjà été chassée du champ des savoirs enseignés à l’université. Ce qui permet de comprendre ce que j’appelle « mon conspirationnisme à large spectre » dont je parle parfois puisque « mon angle », « mon axe » est celui de l’astrologue. On voit donc qu’on a cherché de longue date à nuire « aux lumières » de l’astrologie pour la voir à présent « gadgétisée » par les horoscopes et autres thèmes sur ordinateur, tandis qu’il s’agit selon moi d’une antique sagesse à caractère sacré.

Déjà André Breton déplorait « qu’à sa place trône une prostituée ». Tout véritable astrologue est donc positionné, moins contre l’astrologie karmique qui est l’évolution naturelle d’une « bonne pratique » afin de comprendre correctement une carte astrale, que contre une astrologie « figée » dans les dogmes d’une autre époque.

En effet, on sait que c’est depuis le concile de Nicée que la réincarnation a été « rayée » du dogme, bien avant, donc, les Jésuites. Ce qui interroge davantage sur un dogme à finalité « politique » plutôt que « spirituelle » ayant présidé à la naissance de ce christianisme-là. Les Jésuites ne sont donc pas les seuls en cause, et il faut remonter à plus tôt pour sonder cette « perversion » qui à mes yeux répétait les reproches du Christ à l’adresse des docteurs de la loi du monde juif lorsqu’ils disait : « vous ne leur donnez pas « les clés » ».

En cherchant plus avant, on comprend que les mêmes rabbins mis en cause par le Christ se seraient rapprochés du pouvoir romain et de son empereur pour établir « une église temporelle » qui n’a plus grand-chose à voir avec le christianisme d’origine.

Ils ont ensuite établi leur dogme et l’ont imposé, par l’épée, bien plus que par l’esprit authentiquement « missionnaire » qui était le fait des premiers chrétiens et de leurs monastères. Ces derniers, par contre, avaient été persécutés par l’église qui les avaient traité « d’hérétiques » du seul fait qu’ils étaient chrétiens, mais non alignés au dogme artificiel du catholicisme.

 

BONTÉ ET BON SENS

Je défends donc ce Joël Labruyère dont je n’ai pas fini d’écouter une vidéo où il rappelle « le dogme » des grecs polythéistes. Ce dernier n’est en effet à ma connaissance pas astrologue, mais apparemment, son « dada » est de longue date : «La Défense de la liberté spirituelle » ce qui est aussi mon axe en rendant à l’astrologie son caractère de « discipline traditionnelle spirituelle ».

De ce point de vue, nos objectifs se rejoignent car si j’avais apprécié la loi 1905 de la laïcité, c’était bien avant tout ce que l’on entend maintenant en terme de « conspirationnisme nationaliste ». Je n’y voyais pour ma part que la cessation du pouvoir abusif d’une église inquisitrice ayant dévoyé les esprits vraiment chrétiens car : chercheurs de vérité. J'apprends que ce Joël Labruyère est descendant de gens de l'Action Française, probablement mieux informé que moi des méandres historiques de la spiritualité en France et ses divers intervenants. Il cite les propos du philosophe Pascal qui est pour moi, "une référence" celle d'un chrétien scientifique enseignant "le pari". Ce dernier, déjà, dénonçait donc les Jésuites ce qui conforte le fait que ceci avait été oublié, mais toujours dénoncé en France.

Dans une autre vidéo intitulée "Les Dieux et le Cosmos", Joël Labruyère rappelle les conditions mises par les grecs à l’époque pour ceux qui cherchaient à « entendre les dieux » : ils devaient être à la base, de même nature, à savoir : bons et sensés. Ce que je prétends être, notamment face aux aberrations du new age et aux méfaits du catholicisme « politique ».

Je m’étonnais que certains persistent dans cet « esprit inquisitorial » au sein même de l’astrologie lorsqu’il s’agit de défendre une « astrologie traditionnelle » alignée sur le dogme catholique, face à une astrologie karmique débordant de ce même dogme pour rétablir la vérité de la réincarnation.

Notons d’ailleurs que cette position tant de la franc maçonnerie que de l’église catholique a conduit plus d’un français de tradition à aller chercher la vérité spirituelle sous d’autres latitudes et dans d’autres cultures : et qui le Tibet, et qui l’Inde, etc. Quand ils n'ont pas, tout simplement cru bon verser dans le satanisme par esprit de rébellion face à cette église inique, à l'image d'un Aleister Crowley. Ils sont donc en grande part responsables de ce que l’on appelle communément « l’apostasie » des français.

J’ai donc toujours clairement donné ma position, face à cette « migration des âmes » sous d’autres cieux spirituels, en rappelant ma fidélité à mes racines chrétiennes, à la différence d’autres auteurs en astrologie karmique.

On verra donc en écoutant la vidéo ci-dessous le bien fondé de ma position à l’heure du désarroi et de la confusion spirituelle pour « les croyants » qu’ils soit catholiques, new âgeux, franc maçons, etc.

 

L’ASTROLOGIE : UNE CROYANCE OU UNE CONNAISSANCE ?

Avec l’astrologie, nous sommes davantage dans « une tradition gnostique » laquelle oppose donc « la connaissance » à « la croyance ». Cette connaissance est de ce que l’on appelle l’une des 3 « sciences mères » de la tradition : « magie, alchimie et astrologie ». On voudrait faire passer actuellement l’astrologie pour « une croyance » qu’elle n’est aucunement puisqu’il faut apprendre pour s’initier à sa pratique. Bien que la science matérialiste n’ait jamais rien fait pour prouver l’influence des planètes, c’est un fait avéré pour le praticien et ça n’a pas à être discuté. Et surtout pas sous l’angle matérialiste qui n’a jamais été celui des astrologues !

C’est : PAR CONNAISSANCE de sa pratique que l’on acquiert certaines convictions, c’est l’astrologie elle-même qui nous enseigne et nous guide vers plus de vérité. Ces convictions sont donc issues d’une PRATIQUE et n’ont rien de théologique ou idéologique.

L’astrologie telle que je la défends est donc de l’ordre de : la philosophie appliquée. On qualifie mes ouvrages « d’utiles » car oui : ils rendent service à celui qui veut comprendre et se soucie peu de l’appartenance à telle ou telle église. Mes livres s’adressent donc à des esprits libres, ouverts et chercheurs.

 

ERE DU VERSEAU ET ASTROLOGIE (Voir vidéo en fin d'article réalisée par un youtuber curieux qui a exploré le concept mais n'est pas astrologue : il explique bien)

Beaucoup sont ouverts au concept de « l’entrée dans l’ère du Verseau » sans bien savoir toutefois qu’il est issu justement de l’astrologie ! C’est la connaissance de la précession des équinoxes qui permet à peu près de dater un « changement d’ère » pour les astrologues tropicaux dans la tradition de Ptolémée.

J’ai donc recommandé récemment la méditation visant à « accélérer » l’entrée dans l’Ere du Verseau qui anime l’idéalisme new age, tout en rappelant que nous devons cette connaissance des Eres notamment à un Paul Lecour ayant écrit sur le sujet pour souligner qu’à chaque « changement d’ère » il naissait une nouvelle religion ou plutôt « un nouveau paradigme » pour reprendre Marylin Ferguson auteur de « la conspiration du Verseau ».

J’ai toutefois rappelé aussi que selon la Tradition, le passage à l’ère du Verseau ne voulait aucunement dire : l’arrivée d’un âge d’or. J’ai même écrit tout un livre, intitulé « le Zodiaque Réfléchi » pour rappeler les vrais enjeux de l’entrée dans l’ère du Verseau que l’on ne peut comprendre sans lui opposer le signe du Lion, ces 2 signes formant « un axe » et créant donc une « dialectique » qu’il convient d’analyser et d’approfondir.

Le Verseau seul, nous parle en effet davantage d’une ère « hyper mentale » qui, si elle se déconnecte « du coeur » situé au Lion, nous promet plutôt la technodictature « virtuelle » qui se profile. Il y a donc clairement « un piège » à éviter pour l’avènement « d’un monde meilleur » vs une fin des temps catastrophique rappelant les événements de l’Atlantide. Selon mes recherches, en effet, la fin de l’Ere du Verseau reproduira le déluge détruisant ce qui aurait été bâti les années précédentes. Cela, par la seule « logique » d’une science sans âme et donc : détruisant le vivant.

Fortes de ces « vérités traditionnelles », c’est donc de longue date que je piste et traque ce qui a pu dévoyer la voie des hommes, et le pourquoi de l’existence d’ennemis de la vérité qui sont aussi, et du même coup : ennemis du genre humain.

En ce début 2020, je peux dire que je pense que tout s’est éclairé grâce aux chercheurs de vérité qui ont assez de courage pour la dire, surtout sur internet. A mes yeux : là sont les authentiques chrétiens, quand bien même ils ne s’affirment pas pour tel, ayant nourri un dégoût justifié pour un christianisme dévoyé.

Le problème est donc que ce « dégoût justifié » ne conduise pas pour autant à adopter une voie perverse pour les âmes en quête de vérité. Car ce serait, là encore, se faire manipuler faute de connaître l’entière vérité, tant il est vrai que « partie de vérité, n’est pas vérité ».

Je m’emploie donc, dans mes articles, et selon la voie de l’astrologie karmique qui enjoint à : ne pas répéter les mêmes erreurs, à éclairer les âmes sur les mensonges historiques qui nous ont mené là et risquent de nous mener à bien pire si la vérité et la lumière sur les aléas historiques de notre histoire n’est pas faite.

Encore une fois, donc, merci à Joël Labruyère qui n’est, à mes yeux, pas tant « un gourou » au sens vulgaire du terme, qu’un vrai serviteur de l’humanité par sa parole de vérité.

Je me moque aussi des commentaires malveillants sur les théosophes, eux aussi, « récupérés » mais ne retient pour ma part que cette phrase d’Héléna Blavastky qui signe l’âme authentique : « il n’y a qu’une seule religion, la vérité ». En cela, même si cette femme s’est opposée au christianisme dévoyé de ce catholicisme, elle est une vraie chrétienne.

Cet article est fait notamment à l’attention de jeunes comme celui que j’ai croisé sur VK qui croit être « dans la vérité » en s’alignant sur la parole d’une église qui ne l’est plus (dans la vérité)… Car je le rappelle : c’est la voie de l’iniquité qu’en aucun cas le Christ ne pourrait approuver. Désolée pour le confort moral de leurs ouailles, mais il en va du futur de l’humanité que de la dire clairement et ouvertement sans y laisser de « zone d’ombre » qui serait encore source de confusion et donc de dévoiement.

 

LE LIVRE D'ENOCH, SOURCE DE VÉRITÉ CHRÉTIENNE

Notons par ailleurs, que certains déterrent les propos d’Enoch qui serait à l’origine du discours religieux avertissant d’une catastrophe ayant déjà eu lieu par le passé, dans des temps anté-diluviens. La parole d'Enoch consiste à annoncer « le châtiment divin » dû au dévoiement des hommes. Je m’adresse pour ma part à des esprits plus « éclairés » tels qu’on les trouve au XXIème siècle pour rappeler qu’il s’agit moins, si destruction il y a, de la manifestation d’un « dieu jaloux » que d’une loi, celle de « cause à effet » autrement nommée « karma » qui veut qu’une société établie sur des bases fausses et insensés ne peut effectivement entraîner les hommes que dans une seule voie : celle de l’autodestruction. Ce que peut comprendre tout esprit logique.

Pas de « Dieu jaloux » donc, mais une « intelligence divine » qui a établi « des lois » qui, si elles ne sont plus respectées, entraîneront leur triste conséquence. Là encore donc, nous ne sommes pas dans « la croyance », mais dans la pure logique philosophique telle que l’appréciaient les grecs.

Pour conclure, je donnerai un simple conseil de bon sens au chrétien de bonne volonté qui « se raccroche » à l’église face à la connaissance du mal qui émerge sur le web. Ce conseil consiste à rappeler que « colporter des calomnies » sans aller en chercher ni le fondement, ni la cause, revient à suivre « le menteur » soit : Satan. On ne peut donc avoir ce comportement de suivisme aveugle à une parole prétendument d’autorité, sans s’égarer spirituellement.

Sans imposer quoi que ce soit, à qui que ce soit, je rappelle donc la nécessité philosophique de pratiquer « l’acquis de conscience » consistant à vérifier si nous agissons conformément à cette dite conscience afin qu’elle reste dans la lumière, tout « mensonge » ne faisant que l’obscurcir, évidemment.

A l’heure où les confessionaux ont quasi disparu, la simple pratique avant de se coucher de « l’examen de conscience » doit suffire à la personne authentiquement de bonne volonté. Alors on se rendra compte que colporter la calomnie (et donc le mensonge) ne peut en aucun cas être chrétien. Nous sommes tous influençables, il convient donc de veiller à rester : sous bonne influence. Ce conseil spirituel vise donc à permettre de le rester, en s’éloignant de l’iniquité.

En rappelant qu’espérer être « parfait » dans un monde qui ne l’est pas -loin s'en faut- est vain. Mais viser à rester juste face à l’iniquité, là est le but que doit viser un vrai chrétien. Et s’il est bien une connaissance nous réconciliant avec l’idée de justice, c’est bien l’astrologie karmique.

© Laurence Larzul – le 20 janvier 2020.

 

VIDEO TRÈS INSTRUCTIVE A ÉCOUTER

 

 

VIDÉO POUR COMPRENDRE LA NOTION "D'ERE" PROPRE À LA TRADITION ASTROLOGIQUE

 

Pour en savoir plus sur Paul Lecour, auteur de "L'Ere du Verseau" paru en 1938 : https://fr.wikipedia.org/wiki/Paul_Le_Cour

ADDITIF DU 12 FÉVRIER pour prendre conscience des nombreux "fake news" des médias mainstream dont le seul but est d'avoir votre assentiment pour tuer en toute impunité. Ici, donc, pour mieux comprendre l'importance de DÉFENDRE LA VÉRITÉ et cessez d'accorder foi aux menteurs au prétexte qu'ils détiennent actuellement le pouvoir.

Ceci n'est pas destiné à être pérenne car aucun mensonge ne peut générer de pérénnité... Seule la vérité divine a prétention légitime à L'ÉTERNITÉ. Le mensonge des menteurs est, lui, tel un venin mortel... Il mène à la mort. Or, être vraiment chrétien, c'est viser : la vie éternelle !

https://www.kla.tv/fr

 

 

 

 

Ajouter un commentaire